Partenariats public-privé, un rôle crucial dans la vaccination des enfants des pays les plus pauvres

in page functions

Le Matching Fund de GAVI récolte 152 millions US$ avec le soutien d’entreprises et de fondations

Davos CEO breakfast

Dr. Seth Berkley, Directeur exécutif GAVI Alliance; Christopher Elias, Président, Développement Mondial, Fondation Bill & Melinda Gates; Bill Gates, Co-Président, Fondation Bill & Melinda Gates; Justine Greening, Secrétaire d’Etat britannique au développement international; Rajiv Shah, Administrateur, USAID.
Crédit: GAVI/2014/Tobias Schmid.

Davos (Suisse), 24 janvier 2014 – Un mécanisme de financement unique pour la vaccination mettant à profit les fonds et l’expertise d’entreprises et de fondations a permis de lever plus de 150 millions US$ en à peine 30 mois, a-t-on annoncé aujourd’hui à l’occasion d’un petit-déjeuner de travail des Présidents, organisé par GAVI Alliance dans le cadre du Forum économique mondial.

Les contributions du secteur privé sont utilisées pour aider GAVI à vacciner les enfants de pays en développement. Soutenu par le gouvernement britannique et la Fondation Bill & Melinda Gates, le Matching Fund de GAVI apporte une contribution équivalente aux dons recueillis auprès de sociétés, de fondations, de leurs employés ou de leurs partenaires commerciaux, pour acheter des vaccins, faire face aux défis opérationnels et améliorer l’efficacité des services de vaccination.

Depuis le lancement du Matching Fund en juin 2011, 12 partenaires du secteur privé ont fait don de 76 millions US$, un montant qui a été égalé par le gouvernement britannique et la Fondation Bill & Melinda Gates.

Des entreprises telles que Vodafone ont en outre partagé leurs technologies et leur expertise pour aider à faire face aux défis opérationnels, comme le maintien de stocks appropriés de vaccins. D’autres partenaires, comme la Fondation ELMA pour les vaccins et la vaccination, aident GAVI à surmonter les problèmes urgents en matière de transport et de réfrigération. 

Bill Gates et Justine Greening ont souligné le rôle essentiel des partenariats avec le secteur privé pour promouvoir la santé mondiale. Tous deux préconisent une participation accrue du secteur privé pour aider à atteindre les 22 millions d’enfants qui ne sont pas vaccinés chaque année.

Justine Greening, Secrétaire d’Etat britannique au développement international, a déclaré dans son allocution : « Un enfant meurt toutes les 20 secondes d’une maladie évitable par la vaccination. La Grande-Bretagne soutient la mission de GAVI dans les pays en développement pour mettre fin à cette tragédie. Alors que nous attelons le secteur privé afin de changer fondamentalement notre manière de faire du développement, ces partenariats réalisent les investissements nécessaires pour s’assurer que des millions d’enfants vivant dans les pays les plus pauvres de la planète bénéficieront de vaccins salvateurs ».

« Le secteur privé, en étroite collaboration avec des gouvernements et des organisations de la société civile, peut jouer un rôle crucial dans la stratégie d’introduction des vaccins et ainsi sauver des vies d’enfants », a déclaré Bill Gates, co-président de la Fondation Bill & Melinda Gates. « En utilisant les nouvelles technologies et en mettant en place des mécanismes de financement novateurs pour accélérer l’introduction des vaccins, GAVI a changé la donne dans le domaine de la vaccination ».

Plus de 30 directeurs exécutifs, hauts dirigeants et chefs de gouvernement ont été conviés au petit-déjeuner de travail des Présidents afin d’examiner ensemble les moyens mis en œuvre par le secteur privé pour promouvoir la santé mondiale et la vaccination.

« Le secteur privé est devenu un partenaire incontournable pour aider GAVI à surmonter les obstacles importants à la vaccination des enfants des pays les plus pauvres », a pour sa part déclaré Dagfinn Høybråten, Président du Conseil d’administration de GAVI. « Les vaccins ont un impact majeur sur la santé publique et jouent un rôle moteur dans le développement économique d’un pays. Les partenariats public-privé présentent un intérêt indéniable ».

Le secteur privé mobilise des fonds et des compétences, soutient les actions de plaidoyer et assure leur visibilité

Les vaccins ont un impact majeur sur la santé publique et jouent un rôle moteur dans le développement économique d’un pays. Les partenariats public-privé présentent un intérêt indéniable. 

Dagfinn Høybråten, Président du Conseil d’administration de GAVI

GAVI entend travailler activement tout au long de l’année avec ses partenaires du secteur privé. A commencer ce mois-ci par la mise en œuvre d’une initiative pluriannuelle (annoncée en décembre 2012) avec Vodafone pour déployer des technologies mobiles de santé dans 90 établissements de soins en zones reculées au Mozambique – près de 10 % de l’ensemble des centres de vaccination dans le pays – en vue d’améliorer la couverture vaccinale, de réduire les taux d’abandon scolaire et d’améliorer la gestion des stocks de vaccins.

Le projet Vodafone met en exergue l’objectif de GAVI qui vise à tirer parti de l’expertise du secteur privé pour aider à surmonter les défis opérationnels liés à la vaccination. La technologie mobile de Vodafone permettra aux agents de santé d’enregistrer, de mettre à jour et de rechercher des informations dans les registres de vaccination, d’envoyer des alertes et des rappels ciblés aux prestataires de soins, de contrôler les stocks de vaccins via le téléphone mobile et de fournir des rapports quasi instantanés au personnel médical et aux gestionnaires de la santé. S’il aboutit, ce projet pourrait être lancé à l’échelon national et offert à d’autres pays d’Afrique.

GAVI a également conclu un partenariat avec Lions Clubs International et LDS Charities, qui ont chacun déployé leur réseau mondial de volontaires pour aider GAVI à améliorer la couverture vaccinale en informant le public sur la disponibilité des vaccins et les bénéfices de la vaccination. Comic Relief, autre partenaire du secteur privé, a mis en évidence la vaccination au cours de son téléthon annuel sur la BBC, regardé par des millions de téléspectateurs britanniques, et grâce à son partenariat avec British Airways. Premier partenaire du secteur privé de GAVI, la banque espagnole la Caixa a aidé à lever des fonds importants pour l’Alliance, grâce à sa fondation, en encourageant ses employés et le secteur des affaires en Espagne à soutenir les programmes de vaccination.

Les nouvelles contributions à GAVI annoncées lors du petit-déjeuner de travail des Présidents comprennent un don de 4 millions US$ versé par la Fondation ELMA pour les vaccins et la vaccination, le gouvernement britannique y a contribué à hauteur de 2 millions US$. Ces contributions alimenteront le nouveau Supply Chain Fund qui aidera les pays à régler les problèmes urgents liés au transport et à la réfrigération des vaccins, mais aussi à la gestion des stocks, pour s’assurer que les enfants bénéficieront de vaccins salvateurs. 

« J’espère que l’investissement réalisé par la Fondation ELMA dans le but de mettre en place ce Supply Chain Fund contribuera à améliorer l’accès aux vaccins pour les enfants originaires des pays les plus pauvres de la planète », a indiqué Tom McPartland, Directeur exécutif de ELMA Philanthropies Services. « Nous sommes déterminés à surmonter les obstacles qui entravent la distribution de vaccins thermosensibles dans les zones reculées pour faire en sorte que chaque enfant soit vacciné, quel que soit l’endroit où il vit ».  

close icon

modal window here