En mémoire de Nelson Mandela, un ardent défenseur de la santé infantile

in page functions

Nelson Mandela a défendu d’innombrables causes. Il fut notamment un fervent défenseur des droits de l’enfant et de l’accès aux vaccins qui sauvent des vies.

Nelson Mandella

Nelson Mandela, 1918-2013

Genève, 6 décembre 2013 - Nelson Mandela était universellement reconnu pour ses prises de position en faveur d’un monde meilleur. Son soutien en faveur du droit des enfants à la santé et, en particulier, son engagement pour mobiliser la communauté internationale autour de la mission de GAVI, était moins connu mais tout aussi important.

Alors président du Conseil d’administration du Vaccine Fund (le bras financier initial de GAVI), sa vision, sa détermination et son leadership ont fait de la santé infantile une priorité de l’agenda international. Au cours de ses premières années d’activité, Nelson Mandela a aidé GAVI à améliorer l’accès aux vaccins pour des centaines de millions d’enfants vivant dans les pays les plus pauvres de la planète.

Notre mission première est vitale. Nous avons un objectif très clair, celui de remédier aux inégalités flagrantes en matière de santé infantile dans le monde. La vie ou la mort d’un enfant dépend encore trop souvent de l’accessibilité aux vaccins dans le pays où il naît. 

Allocution d’ouverture de Nelson Mandela lors de la deuxième réunion annuelle du Conseil d’administration du Vaccine Fund à Johannesburg en 2003.

Nelson Mandela a en outre renforcé la volonté d’action politique autour des efforts de plaidoyer et de mobilisation des ressources déployés par GAVI depuis sa création. Il a encouragé les principaux porte-parole de la cause à siéger au Conseil d’administration et s’est engagé farouchement à faire valoir le droit universel de chaque enfant à la vaccination.

Graça Machel, son épouse, Sa Majesté la reine Rania Al-Abdullah de Jordanie, Mary Robinson, Mstislav Rostropovich et Amartya Sen comptaient parmi ses plus fidèles partisans.


 

De grandes réalisations

Au cours de son mandat de président du Conseil d’administration de GAVI, (2001-2004), Nelson Mandela a contribué à améliorer la santé des populations les plus défavorisées en :

Nous devons faire preuve de solidarité en faveur des enfants, tant au niveau individuel qu’au niveau institutionnel – chacun d’entre nous qui sommes réunis dans cette salle – et exiger en leur nom l’équité pour tous afin de s’assurer qu’ils auront accès à l’outil de prévention le plus fondamental et le plus efficace qui soit : la vaccination 

Nelson Mandela lors de la réunion annuelle du Conseil d’administration du Vaccine Fund à Johannesburg en 2003.

  • exhortant les chefs d’Etat des pays donateurs à soutenir les efforts déployés en vue d’étendre les bénéfices de la vaccination à tous les enfants ;
  • jetant les bases d’une mobilisation des fonds requis auprès des huit premiers pays donateurs, le Canada, le Danemark, l’Irlande, les Pays-Bas, la Norvège, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et la Suède, afin d’atteindre les objectifs initiaux de financement des activités de GAVI ;
  • organisant une réunion majeure du Conseil d’administration du Vaccine Fund à Johannesburg en 2003, à laquelle participèrent Sa Majesté la reine Rania Al-Abdullah de Jordanie, Mary Robinson, Patty Stonesifer et Raj Shah, qui travaillait alors pour la Fondation Bill & Melinda Gates. Cette réunion fut également l’occasion d’organiser la toute première visite des membres du Conseil d’administration dans un pays éligible au soutien de GAVI, le Mozambique.

En 2004, Graça Machel, l’épouse de Nelson Mandela, a repris le flambeau de la présidence du Conseil d’administration du Vaccine Fund pour une période de trois ans ; Nelson Mandela a pour sa part été nommé Président émérite du Conseil. En 2008, sur recommandation personnel de Nelson Mandela, Mary Robinson fut nommée Présidente du Conseil d’administration de GAVI.

Une tâche considérable nous attend pour bâtir ce monde auquel nous avons rêvé et que Nelson Mandela nous a tant inspiré.

close icon

modal window here