Madagascar introduit le vaccin contre la diarrhée à rotavirus dans la vaccination de routine

in page functions

Le ministère de la Santé et ses partenaires souhaitent intensifier les actions de prévention et de santé publique lors de la 16ème édition de la Semaine de la Santé de la Mère et de l’Enfant (communiqué de presse conjoint Ministère malgache de la Santé, OMS, UNICEF, GAVI Alliance)

Anjozorobe, 5 mai 2014 - La 16e édition de la SSME se tiendra sur tout le territoire national du 5 au 9 Mai 2014. Elle ciblera près de 4 347 000 enfants de moins de 5 ans et 454 000 femmes enceintes, à plus de 4 mois de grossesse. Elle est associée à la troisième Semaine Africaine de la Vaccination (SAV) ayant pour thème « La vaccination, responsabilité partagée ».

« Cette 16ème édition de la SSME sera marquée par l’introduction officielle du vaccin antirotavirus dans le Programme Elargi de la Vaccination (PEV) à Madagascar, un vaccin qui protège contre l’une des causes principales de la diarrhée sévère et aiguë. Destiné aux enfants de moins de un an, il permettra de réduire la morbidité et la mortalité causées par la diarrhée qui est une des principales causes de mortalité infantile dans le pays », a souligné le Premier Ministre et Ministre de la Santé Publique, Roger Kolo.

D’après les résultats de l’enquête nationale de suivi des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), 15% de la mortalité des enfants de moins de cinq ans dans la Grande île est due à la diarrhée.

« Madagascar a fait de la vaccination une priorité nationale », a souligné Marie-Ange Saraka-Yao, Directrice du département mobilisation des ressources de GAVI Alliance. « Avec l’introduction du vaccin antirotavirus, Madagascar fait un grand pas en avant en faveur de la protection de ses enfants et investit dans le futur de tous ses citoyens. Il  faut maintenant, ensemble, s’efforcer d’atteindre tous ces enfants qui n’ont pas encore accès à la vaccination.»

A l’occasion de  la célébration de la 3ème édition de la Semaine Africaine de la Vaccination dans le pays, le Représentant de l’OMS à Madagascar, Dr Céline Seignon, a rappelé que « les vaccins sont les outils de protection les plus efficaces dont nous disposons en ce moment, enparticulier contre les maladies évitables par la vaccination. Ils sauvent des vies, préviennent les incapacités et favorisent l’émergence de communautés saines, partout ».  

Grâce à l’appui de l’Alliance GAVI (Alliance Mondiale pour les Vaccins et l’Immunisation), l’OMS et l’UNICEF, le nouveau vaccin antirotavirus est dans le pays depuis le mois de février 2014. Des chambres froides ont été  installées au niveau central et dans  onze  régions du pays pour l’accueillir.

Outre l’introduction du vaccin contre la diarrhée à rotavirus, la campagne SSME offre également les traditionnels paquets de services de santé gratuits, tels que la supplémentation en vitamine A pour les enfants de moins de cinq ans, la vaccination des enfants de 0 à 11 mois et la vaccination de rattrapage des femmes enceintes, le déparasitage pour les enfants entre un et cinq ans et pour les femmes enceintes, à partir du quatrième mois de grossesse.

 « La SSME permet d’apporter un paquet d’activités gratuit et à haut impact aux populations qui n’ont pas souvent la chance d’avoir accès aux soins de santé. La SSME contribue aussi à améliorer la couverture vaccinale nationale par la réduction des causes d’inéquité géographique et socio culturelle et à atteindre les enfants et les femmes enceintes dans les endroits les plus reculés », déclare Sara Bordas Eddy, Représentante Adjointe de l’UNICEF à Madagascar.

La seizième édition de la SSME touchera 22 régions, 112 districts, et 2,583 centres de santé de base. Elle verra la participation directe de 21 superviseurs centraux, 66 superviseurs régionaux, 637 superviseurs de districts, 8 781 Agents de santé, 17 582 Agents communautaires, 20 212 Mobilisateurs.

Chaque soixante minutes, six enfants malagasy meurent avant d’atteindre leur cinquième anniversaire. Dix femmes meurent chaque jour suite à des problèmes liés à la grossesse et à l’accouchement. 14 enfants sur 100 ne terminent pas leurs séries de vaccination avant leur premier anniversaire. Enfin, seule une personne sur trois utilise les services de santé. Trois quart de la population malgache habite en effet, à plus de  deux heures de marche du plus proche centre de santé.

GAVI Alliance est financée par des gouvernements [Australie, Canada, Danemark, France, Allemagne, Inde, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, République de Corée, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Etats-Unis d’Amérique], la Commission européenne, le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID), la Fondation Bill & Melinda Gates, Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, ainsi que des partenaires privés et institutionnels (Absolute Return for Kids, Anglo American plc., la Fondation A&A, la Fondation Children’s Investment Fund, Comic Relief, la Fondation ELMA pour les vaccins et la vaccination, JP Morgan, la Fondation « la Caixa », LDS Charities, la Fondation Lions Clubs International et Vodafone). 

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

Contact Presse :
Frédérique TISSANDIER

Frédérique Tissandier
GAVI Alliance
+41 79 300 8253
+41 22 909 2968

close icon

modal window here