Le Cameroun protège ses enfants contre la principale cause de diarrhée sévère

in page functions

Introduction du vaccin salvateur antirotavirus dans le programme national de vaccination systématique (communiqué de presse conjoint UNICEF, OMS, GAVI Alliance)

Cameroun

La première dame du Cameroun, Chantal Biya, vaccinant le premier enfant camerounais avec le vaccin contre le rotavirus.
Crédit: GAVI/2014.

Yaoundé, 28 mars 2014 – Avec l’introduction du vaccin antirotavirus dans le programme de vaccination systématique du Cameroun grâce au soutien de GAVI, les enfants camerounais bénéficieront d’une protection contre la diarrhée à rotavirus. Principale cause de diarrhée sévère souvent fatale, le rotavirus tue chaque année près de 6 000 enfants camerounais de moins de cinq ans.   

Le vaccin salvateur devrait avoir un impact majeur sur la santé des enfants, dans la mesure où l’on estime qu’un tiers des hospitalisations dues aux maladies diarrhéiques chez les enfants de moins de cinq ans au Cameroun sont imputables au rotavirus. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recommandé que les vaccins antirotavirus soient introduits dans le cadre de stratégies intégrées de prévention et de lutte contre la diarrhée.  

S’exprimant lors de la cérémonie de lancement, Mme Najat Rochdi, Coordinatrice résidente de l’ONU au Cameroun, a rappelé que trois OMD (Objectifs du Millénaire pour le développement) sur huit étaient liés à la santé, et que la vaccination en était une pierre angulaire. Elle a en outre ajouté que si chaque enfant recevait toutes les doses des vaccins recommandés par l’OMS avant son premier anniversaire, le Cameroun aurait une meilleure chance d’atteindre l’OMD 4 qui vise à réduire la mortalité infantile.  

« La vaccination représente l’un des meilleurs investissements qu’un pays puisse faire pour la santé et le bien-être de ses enfants », a déclaré Helen Evans, Directrice exécutive adjointe de GAVI. « La décision du Cameroun de protéger ses enfants contre la diarrhée sévère en les vaccinant contre le rotavirus aura un impact très positif sur les familles et les communautés dans le pays ».  

La vaccination représente l’un des meilleurs investissements qu’un pays puisse faire pour la santé et le bien-être de ses enfants 

Helen Evans, Directrice exécutive adjointe de GAVI

« Nous savons qu’en administrant le plus tôt possible leurs doses de vaccin antirotavirus aux nourrissons, il est possible de les protéger contre la diarrhée sévère souvent fatale. Cela montre le potentiel incroyable offert par la vaccination pour améliorer la santé des enfants », a déclaré le Dr Charlotte Faty Ndiaye, représentante de l’OMS au Cameroun. « Il est essentiel d’atteindre un niveau élevé de couverture vaccinale et de garantir la pérennité à long terme des nouveaux vaccins introduits dans les programmes nationaux de vaccination systématique pour que les résultats obtenus en matière de réduction de la mortalité infantile soient durables ». 

La représentante de l’UNICEF, Mme Félicité Tchibindat, a lancé un appel aux parents et déclaré que « la vaccination antirotavirus constitue un moyen très efficace de protéger les enfants contre les maladies diarrhéiques dues au rotavirus et peut être utilisée en complément d’autres méthodes de prévention de la diarrhée, dont le lavage des mains au savon, l’utilisation de sources améliorées d’eau potable et de latrines. La vaccination est un droit pour les enfants et il est important pour les parents de faire administrer à leurs enfants le vaccin antirotavirus, en plus des 10 autres vaccins recommandés, afin de garantir leur survie et leur développement ».   

Cette introduction réaffirme le soutien de GAVI, mais aussi de l’Organisation mondiale de la Santé, de l’UNICEF et des partenaires du gouvernement camerounais, dans la lutte contre les maladies à prévention vaccinale au Cameroun.

Le Cameroun est le 21ème pays à introduire le vaccin antirotavirus grâce au soutien de GAVI. L’Alliance et ses partenaires envisagent de soutenir l’introduction de vaccins antirotavirus salvateurs dans plus de 30 des pays les plus pauvres de la planète d’ici 2015.

GAVI est financée par des gouvernements [Australie, Brésil, Canada, Danemark, France, Allemagne, Inde, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, République de Corée, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Etats-Unis d’Amérique], la Commission européenne, l’OPEC, la Fondation Bill & Melinda Gates, ainsi que des partenaires privés et institutionnels [Absolute Return for Kids, Anglo American plc., la Fondation A&A, la Children’s Investment Fund Foundation, Comic Relief, la Fondation ELMA pour les vaccins et la vaccination, Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, JP Morgan, la Fondation « la Caixa », LDS Charities, Lions Clubs International Foundation et Vodafone].  

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

Contacts médias :
Frédérique TISSANDIER

Frédérique Tissandier
GAVI Alliance
+41 79 300 8253
+41 22 909 2968

close icon

modal window here