Protéger plus de 700 millions d'enfants contre la rougeole et la rubéole dans 49 pays

in page functions

Le Rwanda devient le premier pays d’Afrique subsaharienne à introduire le vaccin rougeole-rubéole associé grâce au soutien de GAVI

Rwanda MR launch

Dans un village près de Kigali, les enfants attendent d'être vaccinés contre la rougeole et la rubéole. Cette vaccination donne le coup d’envoi d’une campagne nationale de quatre jours pour protéger 4,8 millions de garçons et de filles rwandaises contre les deux maladies mortelles.
Credit: GAVI/2013/Charlie Whetham

Kigali, Genève, New-York, Washington, 12 mars 2013 – La campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole lancée aujourd’hui au Rwanda marque le début des efforts entrepris pour vacciner plus de 700 millions d’enfants âgés de moins de quinze ans contre deux maladies invalidantes et mortelles. Grâce au soutien financier de GAVI, le vaccin rougeole-rubéole associé sera introduit dans 49 pays d’ici 2020. Ce résultat est le fruit des efforts déployés par l’Initiative contre la rougeole et la rubéole qui a permis de protéger 1,1 milliard d’enfants contre la rougeole depuis 2001.

Le Rwanda, qui est déjà parvenu à prévenir les épidémies de rougeole, devient donc le premier pays d’Afrique subsaharienne à introduire le vaccin rougeole-rubéole associé dans son programme national de vaccination grâce au soutien de GAVI. Ce vaccin permettra non seulement d’éviter la transmission de la rubéole de la mère à l’enfant (empêchant tout risque de malformations congénitales sévères chez le nouveau-né), mais aussi de protéger les enfants contre la rougeole, une maladie très contagieuse.

La vaccination complète

« Au cours des quatre dernières années, le Rwanda a réalisé d’énormes progrès dans le domaine de la survie de l’enfant en introduisant des vaccins contre les maladies infantiles les plus meurtrières, dont la pneumonie et la diarrhée », a précisé le Dr Agnes Binagwaho, Ministre rwandaise de la Santé. « L’introduction du vaccin rougeole-rubéole associé constitue une autre avancée considérable en vue de s’assurer que tous les enfants rwandais sont complètement vaccinés. La vaccination systématique des enfants et les campagnes de vaccination nationales nous ont permis d’atteindre une couverture vaccinale supérieure à 95 % afin d’éradiquer la rougeole ».

Introduit initialement au Rwanda, le vaccin contre la rubéole financé par GAVI (un vaccin sous-utilisé) améliorera la santé des femmes et des enfants. Chez la femme enceinte, la rubéole peut provoquer une fausse couche ou de graves malformations congénitales (cécité, surdité, problèmes cardiaques, etc.). Le vaccin rougeole-rubéole associé offre une protection 2-en-1 contre ces deux maladies et permettra d’accélérer les efforts mondiaux de lutte contre la rougeole et la rubéole.

Aucun enfant oublié

Les agents de santé rwandais vaccineront près de cinq millions d’enfants âgés de 9 mois à 14 ans lors de la campagne de vaccination rougeole-rubéole de quatre jours qui débute aujourd’hui dans un village de la périphérie de Kigali. Tous les enfants âgés de moins de cinq ans seront vaccinés dans les centres nationaux de santé et les enfants d’âge scolaire seront vaccinés dans les écoles. Présents dans chaque village, les agents de santé communautaires s’efforceront de veiller à ce qu’aucun enfant ne soit oublié.

Les premières campagnes de vaccination contre la rougeole et la rubéole financées par GAVI devraient être lancées dans cinq autres pays – le Bangladesh, le Cambodge, le Ghana, le Sénégal et le Vietnam – d’ici fin 2013.

L’introduction du vaccin rougeole-rubéole associé permettra d’améliorer considérablement la santé des enfants. Les bébés ne naîtront plus atteints de cécité, de surdité ou de malformations cardiaques associées au syndrome de rubéole congénitale. 

Dr Susan Reef, spécialiste de la rubéole aux Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies

« Notre objectif, faire en sorte que chaque enfant, où qu’il vive, soit complètement vacciné »

« Investir dans la rubéole contribuera à améliorer la santé des femmes et des enfants dans les pays pauvres. Les campagnes de vaccination contre la rougeole et la rubéole financées par GAVI permettront d’accélérer les progrès déjà accomplis dans la lutte contre deux maladies potentiellement mortelles », a pour sa part déclaré le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI. « Le vaccin contre la rubéole est disponible depuis les années 1970 dans de nombreuses régions du monde. Accélérer l’introduction du vaccin contre la rubéole dans les pays en développement permettra d’étendre ses bienfaits à ceux qui en ont le plus besoin, mais aussi de tirer profit des efforts déployés par les pays afin de lutter contre la rougeole avec un vaccin combiné rentable, sensé nous rapprocher de notre but qui est de veiller à ce que chaque enfant, où qu’il vive, soit complètement vacciné ».

« L’introduction du vaccin rougeole-rubéole associé permettra d’améliorer considérablement la santé des enfants. Les bébés ne naîtront plus atteints de cécité, de surdité ou de malformations cardiaques associées au syndrome de rubéole congénitale (SRC) et, grâce à une couverture vaccinale élevée, chaque pays pourra réduire voire éradiquer à la fois la rougeole, la rubéole et le syndrome de la rubéole congénitale », a indiqué le Dr Susan Reef, spécialiste de la rubéole aux Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies et membre de l’Initiative contre la rougeole et la rubéole.

Le vaccin rougeole-rubéole associé offre une protection contre deux maladies sans lien apparent qui présentent certains symptômes comparables souvent très proches. Sous leur forme commune, les deux virus provoquent une éruption cutanée et de la fièvre. La rougeole peut être mortelle pour les enfants souffrant de malnutrition et dont le système immunitaire est affaibli. Le virus tue encore environ 430 enfants chaque jour dans le monde, principalement dans les pays en développement.

Egalement très contagieuse, la rubéole est une maladie relativement bénigne chez l’enfant. Plus de 100 000 bébés naissent chaque année avec des malformations congénitales, connues sous le nom de syndrome de rubéole congénitale (SRC). 90 000 d’entre eux naissent dans les pays éligibles au soutien de GAVI.

Besoin du vaccin contre la rubéole

L’accélération des activités de vaccination infantile a permis de réduire considérablement le nombre de décès dus à la rougeole. Grâce au soutien de l’Initiative contre la rougeole et la rubéole, le nombre de décès à l’échelle mondiale a baissé de 71 %, passant de 548 000 en 2000 à 158 000 en 2011. A mesure que les pays réduisent le nombre de décès dus à la rougeole et améliorent le suivi de la propagation de la maladie au moyen d’une surveillance en laboratoire, des cas de rubéole – qui autrefois auraient pu être attribués à tort à la rougeole – commencent à émerger, montrant ainsi la nécessité de lancer une campagne de vaccination massive destinée à enrayer sa propagation. Le Rwanda, par exemple, est parvenu à réduire à zéro le nombre de décès dus à la rougeole grâce à une couverture vaccinale systématique élevée et à trois campagnes de vaccination contre la rougeole financées par l’Initiative rougeole et rubéole.

Vaccin efficace et rentable

GAVI investit plus de 600 millions US$ dans des campagnes de vaccination à grande échelle pour lutter contre la rougeole et la rubéole. Le montant total du soutien financier de GAVI aux campagnes de vaccination menées au Rwanda s’élève à près de 7 millions US$, dont 3,5 millions US$ pour l’achat des vaccins (y compris des seringues et des boîtes de sécurité) et 3,3 millions US$ pour couvrir les coûts opérationnels. GAVI s’est engagée à soutenir l’introduction du vaccin rougeole-rubéole associé dans le programme rwandais de vaccination systématique en janvier 2014. Ce vaccin efficace et rentable coûte 50 cents la dose, soit 25 cents de plus que le vaccin contre la rougeole à lui seul.

L’Afrique enregistre un des plus fort taux de syndrome de rubéole congénitale

Grâce aux campagnes de vaccination à grande échelle, la rubéole n’est plus la menace qu’elle était autrefois dans de nombreux pays en développement. Elle présente en revanche des risques importants pour des millions de mères et leurs enfants. L’Afrique et l’Asie du Sud-Est comptent le plus grand nombre de cas estimés de SRC et le nombre le plus faible de vaccins antirubéoleux. Le fardeau humain et économique que représente la rubéole dans ces régions du monde est colossal.

« Les campagnes de vaccination contre la rougeole et la rubéole financées par GAVI faciliteront l’introduction rapide du vaccin antirubéolique et permettront aux pays de protéger les femmes et les enfants », a déclaré le Dr Louis Z. Cooper, Professeur émérite de pédiatrie de l’Université Columbia (Etats-Unis) et ancien président de l’Académie américaine de pédiatrie. « Chaque jour de retard signifie en réalité que près de 300 enfants naîtront avec un handicap permanent dû à une infection rubéoleuse contractée par leur mère pendant la grossesse. Grâce au savoir-faire technique disponible, nous avons l’occasion de marquer l’histoire en éradiquant la rougeole et la rubéole une fois pour toutes ».

La rougeole

On estime que la rougeole tue 430 personnes – principalement des jeunes enfants – chaque jour. En 2000, près de 548 000 enfants sont morts de la rougeole, dont les symptômes comprennent forte fièvre, éruption cutanée sévère et toux. Au moins 90 % des enfants doivent être couverts par le vaccin antirougeoleux pour protéger les communautés contre la maladie. L’Initiative contre la rougeole et la rubéole continue de soutenir les efforts déployés par les pays pour améliorer la couverture vaccinale contre la rougeole et la rubéole, mais prévoit également de financer 16 campagnes de vaccination contre la rougeole en 2013. Elle apportera un appui technique aux campagnes de vaccination contre la rougeole et la rubéole financées par GAVI, et à l’introduction du vaccin rougeole-rubéole associé dans les programmes de vaccination systématique.

GAVI est financée par des gouvernements [Australie, Canada, Danemark, France, Allemagne, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, République de Corée, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Etats-Unis d’Amérique], la Commission européenne, la Fondation Bill & Melinda Gates, ainsi que des partenaires privés et institutionnels [Absolute Return for Kids, Anglo American plc, la Children’s Investment Fund Foundation, Comic Relief, Dutch Postcode Lottery, Son Altesse Cheikh Bin Zayed Al Nahyan, JP Morgan, la Fondation « la Caixa », LDS Charities et Vodafone].  

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

Plus d'information sur ce sujet

close icon

modal window here