Le Burundi introduit un nouveau vaccin contre les diarrhées dues au rotavirus

in page functions

Le Burundi est le 19ème pays éligible au soutien GAVI à introduire dans son programme national de vaccination systématique le vaccin anti-rotavirus (communiqué de presse conjoint UNICEF, OMS, GAVI Alliance)

Bujumbura, 16 Décembre 2013 – En lançant officiellement le 16 décembre un nouveau vaccin contre le rotavirus, le Burundi renforce ses efforts pour réduire la mortalité infantile due à cette maladie évitable, principale cause de diarrhées sévères et souvent fatales chez les enfants de moins de cinq ans, notamment chez les nourrissons.

L'introduction du vaccin anti-rotavirus dans le programme national de vaccination coïncide avec le lancement de la deuxième édition 2013 de la Semaine Santé Mère-Enfant et vient compléter l’éventail de vaccins dont dispose le pays. Ce nouveau vaccin marque une nouvelle étape dans les efforts déployés par le Burundi pour améliorer l'accès des enfants à des services de santé adaptés.

Au cours des dernières années, l’engagement continu du gouvernement du Burundi avec le soutien de ses partenaires, notamment GAVI Alliance (l’Alliance Mondiale pour les Vaccins et la Vaccination), le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), Measles and Rubella Initiative (MRI) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a permis au Burundi d’obtenir d’excellentes couvertures vaccinales.

En 2012, le pays a atteint 98% de couverture vaccinale pour le BCG (vaccin contre la tuberculose), 96% pour le vaccin polio oral et le pentavalent (diphtérie, tétanos, coqueluche, hépatite B et infections à haemophilus influenzae de type B, Hib), et 93% pour le vaccin contre la rougeole. Ces bons résultats ont notamment permis au Burundi d’être éligible au soutien de GAVI pour introduire ce nouveau vaccin.

Les diarrhées sont une des principales causes de mortalité infantile dans le monde. Au Burundi, elles représentent 15% des décès d’enfants de moins de cinq ans. L’OMS estime que les diarrhées dues au rotavirus sont responsables de plus de 453 000 décès chaque année dans le monde, en majorité des enfants. Elles peuvent représenter une charge importante pour les familles puisque l’on estime que plus de deux millions d’enfants sont hospitalisés chaque année pour des infections à rotavirus à travers le monde.

Le vaccin contre le rotavirus constitue un outil majeur de lutte contre la mortalité infantile et infanto-juvénile (nourrissons) liée à certaines diarrhées. Par ailleurs, les services de santé diffuseront pendant la Semaine Santé Mère-Enfant organisée du 16 au 19 décembre,  des messages sur les mesures de prévention par le lavage des mains à l’eau propre et au savon, sur le traitement approprié en cas de diarrhée par la solution de réhydratation orale (SRO) et par l’administration de Zinc.

Outre l’introduction du vaccin contre le rotavirus, la diffusion de messages de prévention et de traitement approprié des diarrhées, d’autres interventions de santé seront offertes aux enfants et femmes enceintes au cours de cette semaine comme l’administration de vitamine A chez les enfants de 6 à 59 mois, le déparasitage des enfants de 1 à 14 ans, le déparasitage des femmes enceintes au 2ème et 3ème trimestres de grossesse, et la vaccination de rattrapage des enfants pour la deuxième dose du vaccin anti-rougeole.

Le Burundi est le 19ème pays éligible au soutien GAVI à introduire dans son programme national de vaccination systématique le vaccin anti-rotavirus. D’ici 2015, grâce au soutien de ses partenaires et donateurs, GAVI devrait permettre à plus de 30 pays d’introduire ce vaccin.

GAVI est financée par des gouvernements [Australie, Canada, Danemark, France, Allemagne, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, République de Corée, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Etats-Unis d’Amérique], la Commission européenne, la Fondation Bill & Melinda Gates, ainsi que des partenaires privés et institutionnels [Absolute Return for Kids, Anglo American plc., la Children’s Investment Fund Foundation, Comic Relief, Dutch Postcode Lottery, Son Altesse Cheikh Bin Zayed Al Nahyan, JP Morgan, la Fondation « la Caixa », LDS Charities, Lions Clubs, OPEC et Vodafone]. 

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

close icon

modal window here