Grâce au soutien des partenaires de GAVI, jamais autant d’enfants n’ont eu accès aux vaccins salvateurs

in page functions

La réunion d’évaluation à mi-parcours met en lumière les succès et les défis de la vaccination

MTR group photo final PR

Directeur exécutif GAVI Dr Seth Berkley, Hillevi Engström, Ministre de la Coopération internationale au développement (Suède), et Son Excellence John Dramani Mahama, Président du Ghana, et le Président du Conseil d'administration GAVI Dagfinn Høybråten avant la réunion de ce jour.
Crédit: GAVI 2013.

Stockholm, 30 octobre 2013 – Le nombre d’enfants de pays en développement qui bénéficient de vaccins financés par GAVI Alliance n’a jamais été aussi élevé depuis la création de ce partenariat public-privé mondial, selon les conclusions de la réunion d’évaluation à mi-parcours qui s’est tenue à Stockholm.

En 2011 et 2012, GAVI et ses partenaires ont permis de vacciner 97 millions d’enfants et de sauver 1,1 million de vies. Combinée au nombre record d’introductions de vaccins en 2013, cette performance signifie que l’Alliance est en bonne voie d’atteindre son objectif visant à vacciner un quart de milliard d’enfants supplémentaires entre 2011 et 2015, mais aussi à sauver quatre millions de vies.    

Sur la période débutant à la création de l’Alliance en 2000 jusqu’à fin 2013, GAVI et ses différents partenaires auront permis de vacciner 440 millions d’enfants – dans le cadre des programmes de vaccination systématique – et d’éviter près de 6 millions de décès prématurés.    

Un partenariat mondial

Les partenaires de GAVI se sont réunis aujourd’hui à Stockholm pour faire le point sur les progrès réalisés depuis la conférence des donateurs de juin 2011, au cours de laquelle ils s’étaient engagés à verser 7,4 milliards US$ en vue de soutenir les programmes de vaccination sur la période 2011-2015.    

Hillevi Engström, Ministre de la Coopération internationale au développement (Suède), et Son Excellence John Dramani Mahama, Président du Ghana, ont accueilli dans la capitale suédoise cette réunion qui a rassemblé des représentants de pays donateurs et bénéficiaires, ainsi que les partenaires de l’Alliance, dont l’Organisation mondiale de la Santé, l’UNICEF, la Banque mondiale, la Fondation Bill & Melinda Gates, des organisations de la société civile et des fabricants de vaccins.    

« Une aide au développement bien ciblée peut contribuer à sauver et changer des vies », a déclaré Hillevi Engström. « GAVI Alliance a obtenu des résultats remarquables et démontre clairement le bon rapport coût-efficacité de la vaccination comme outil destiné à améliorer la santé dans le monde. Il est important que l’ensemble des partenaires qui se sont réunis aujourd’hui à Stockholm continuent d’œuvrer ensemble pour trouver le moyen d’atteindre les 22 millions d’enfants qui ne sont pas couverts complètement par la vaccination chaque année ».     

« Chaque enfant, où qu’il naisse, doit avoir la possibilité de grandir en bonne santé et la vaccination constitue l’un des meilleurs moyens d’y parvenir », a indiqué le Président Mahama. « GAVI mérite l’appui de tous les dirigeants qui souhaitent bâtir des communautés en meilleure santé ».    

« GAVI Alliance a un impact extrêmement positif sur la vie de centaines de millions de personnes et démontre clairement l’énorme avantage qu’il y a à investir dans la vaccination », a déclaré Dagfinn Høybråten, Président du Conseil d’administration de GAVI. « Nos partenaires honorent les engagements ambitieux qu’ils ont pris en 2011 à l’égard des enfants vivant dans les 73 pays les plus pauvres de la planète ».     

Succès et défis

Lors de la réunion d’aujourd’hui, le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI, a présenté une mise à jour détaillée des progrès accomplis depuis la première conférence des donateurs tenue à Londres en juin 2011. Une performance rendue possible grâce au modèle de financement unique de GAVI, qui repose très largement sur les fonds versés par les donateurs, les contributions financières des pays en développement, ainsi que les engagements de prix et d’approvisionnement consentis par les différents partenaires de l’industrie du vaccin.

Les promesses de dons annoncées aujourd’hui sont les suivantes :

  • La Suède, qui en 2011 s’est engagée à hauteur 40 millions US$ par an pour GAVI jusqu’en 2015, va désormais donner un total 129 millions US$ en 2013 et 2014.
  • La République de Corée a annoncé un nouvel engagement d’un total de 5 millions US$ pour 2013-2017.
 

Les participants ont par ailleurs mené des discussions approfondies sur les défis que représentent les efforts engagés pour maintenir les programmes de vaccination et atteindre les 22 millions d’enfants qui ne sont pas vaccinés chaque année.

L’événement s’est achevé par un débat ministériel sur le financement durable qui aura permis de mettre en évidence les opportunités existantes et les défis qui se posent pour garantir un financement prévisible à long terme des programmes de vaccination.     

Lors de la session finale, la Suède et la République de Corée ont dévoilé leurs nouveaux engagements financiers en faveur de GAVI pour soutenir la vaccination des enfants originaires de pays en développement. Ces contributions permettent de débloquer les fonds supplémentaires déjà annoncés par le Challenge Fund de la Fondation Bill & Melinda Gates.  

La Commission européenne a également annoncé qu’elle organisera une réunion préparatoire de haut niveau pour les partenaires de GAVI début 2014, avant le prochain cycle de financement de l’Alliance.     

Publié le 14 octobre dernier, le rapport de l’évaluation à mi-parcours de GAVI décrit les progrès réalisés par rapport aux objectifs stratégiques fixés en 2011 :  

Accélérer l’introduction et l’utilisation des vaccins nouveaux et sous-utilisés (objectif stratégique 1)  
Depuis 2011, GAVI a financé au total 67 introductions de vaccins nouveaux et campagnes de vaccination. D’ici 2014, le vaccin pentavalent 5-en-1 devrait être introduit dans les 73 pays éligibles au soutien de GAVI, y compris en Haïti, en Birmanie, en Somalie et au Sud-Soudan.   

Renforcer les systèmes de santé en vue d’accroître la couverture vaccinale (objectif stratégique 2)    
Après un début assez lent, le programme de renforcement des systèmes de santé récemment réorganisé permet désormais de s’assurer que les investissements annoncés se traduisent par une amélioration des services de vaccination. GAVI constate ainsi une accélération des investissements et des améliorations dans les systèmes de santé.  

Améliorer la prévisibilité à long terme et la stabilité du financement de la vaccination (objectif stratégique 3)     
GAVI est en passe d’atteindre un autre objectif : celui de faire respecter les engagements initiaux de l’ensemble des pays tenus de cofinancer leurs vaccins dans les délais impartis (contributions faites par les pays en développement pour financer une partie du coût des vaccins). En août, 64 des 67 pays tenus de cofinancer leurs vaccins avaient respecté leurs engagements initiaux pour 2012. De 2011 à 2013, les paiements se sont élevés à 125 millions US$, soit 8 % du soutien total envers ces pays. Tout ceci contribue également à stimuler l’investissement dans les systèmes nationaux de santé.    

Contribuer à améliorer les conditions du marché des vaccins pour les pays en développement (objectif stratégique 4)    
GAVI est en outre parvenue à accroître la prévisibilité des financements et à faire jouer la concurrence entre les fournisseurs sur le marché des vaccins, ce qui a permis de réduire le coût par enfant entièrement vacciné (3 vaccins prioritaires : pentavalent, antipneumococcique et antirotavirus) de 35 US$ en 2010 à 23 US$ en 2012.    

Pour une version électronique du rapport, consultez la page : http://midtermreview.gavialliance.org     

GAVI est financée par des gouvernements [Australie, Canada, Danemark, France, Allemagne, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, République de Corée, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Etats-Unis d’Amérique], la Commission européenne, la Fondation Bill & Melinda Gates, ainsi que des partenaires privés et institutionnels [Absolute Return for Kids, Anglo American plc., la Children’s Investment Fund Foundation, Comic Relief, Dutch Postcode Lottery, Son Altesse Cheikh Bin Zayed Al Nahyan, JP Morgan, la Fondation « la Caixa », LDS Charities, Lions Clubs, OPEC et Vodafone]. 

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

close icon

modal window here