GAVI lance une initiative du secteur privé pour favoriser l’accès des enfants laissés-pour-compte à la vaccination salvatrice

in page functions

Des pourparlers sont en cours afin d’encourager les entreprises multinationales à partager leur expertise logistique et à aider à surmonter les défis liés notamment au transport et à la chaîne du froid

Haiti35-s.jpg

Haïti: Duval Goodwine, coordinateur de la clinique Taifer, transporte une boîte isotherme contenant des vaccins vers une clinique satellite située dans les montagnes Haïtiennes.
Crédit Photo: GAVI/2013/Evelyn Hockstein

New York, 26 septembre 2013 – GAVI Alliance a lancé aujourd’hui une initiative destinée à mobiliser les connaissances et l’expertise des entreprises multinationales afin d’aider à vacciner les enfants dans des régions où l’absence de moyens de transport adéquats, l’insuffisance ou l’absence d’équipements de la chaîne du froid et la mauvaise gestion des stocks entravent la distribution des vaccins.

Dans le cadre de cette initiative, qui s’articule autour de deux nouveaux programmes (détails ci-dessous), GAVI travaillera en partenariat avec des entreprises multinationales ayant développé des chaînes d’approvisionnement sophistiquées afin de surmonter les obstacles liés à la distribution des produits, mais également avec des fondations donatrices. L’Alliance est actuellement en pourparlers avec un certain nombre d’entreprises spécialisées dans les technologies, le transport et la logistique pour les encourager à partager leur expertise en matière de chaînes d’approvisionnement.

GAVI a convié d’autres partenaires du secteur privé à prendre part à cette initiative et annoncé aujourd’hui son lancement à des centaines de dirigeants d’entreprises et du développement mondial lors de l’assemblée annuelle de la Clinton Global Initiative.

« La vaccination demeure l’une des interventions de santé publique les plus rentables. Les vaccins peuvent néanmoins devenir inutilisables en raison de défaillances dans la chaîne d’approvisionnement, d’où la nécessité de trouver des solutions de stockage et de transport innovantes », a déclaré le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI Alliance. « GAVI entend respecter sa promesse de vacciner 250 millions de personnes supplémentaires d’ici 2015. Nous savons que le secteur privé peut nous aider à vacciner les enfants jusqu’à présent laissés-pour-compte et à sauver encore plus de vies ».

L’impact de l’initiative sera suivi à l’aide d’indicateurs tels que la disponibilité des vaccins, les taux d’utilisation et de perte des vaccins. Etant donné que près de 20 % des enfants dans le monde ne sont pas vaccinés, ce qui provoque plus de 1,5 million de décès chaque année, et qu’un grand nombre de décès surviennent dans des régions du monde où les systèmes de distribution de vaccins sont inappropriés, l’impact de l’initiative pourrait s’avérer majeur.

Amélioration technologique

La nouvelle Facilité pour l’amélioration technologique de la chaîne d’approvisionnement facilitera l’accès au financement des pays soutenus par GAVI pour leur permettre de supprimer les goulets d’étranglement immédiats dans la chaîne d’approvisionnement ou la chaîne du froid (stockage et transport des vaccins réfrigérés). La Facilité – financée par le secteur privé – acceptera dorénavant les demandes émanant des pays éligibles au soutien de GAVI à compter de fin 2013.

« La capacité à réagir rapidement à des problèmes liés à la chaîne d’approvisionnement des vaccins aura une influence décisive », a en outre indiqué le Dr Berkley. « Nous espérons que cela nous permettra d’atteindre les enfants qui n’ont pas pu être vaccinés parce qu’ils vivent dans certaines régions où les vaccins ne sont pas disponibles ».

Un Centre d’excellence

Il est essentiel d’améliorer cette chaîne afin de lever les obstacles qui entravent la vaccination des enfants. 

Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI Alliance

GAVI s’emploie également à créer un Centre d’excellence en chaîne d’approvisionnement impliquant un certain nombre d’entreprises multinationales en vue de trouver des solutions aux problèmes les plus complexes liés à la distribution des vaccins. Il peut s’agir de matériel frigorifique peu performant ou obsolète et de réseaux de transport inadéquats, mais aussi de procédures bureaucratiques imposées aux importateurs et de systèmes informatiques inefficaces pour suivre les stocks de vaccins.

GAVI est actuellement en pourparlers avec un certain nombre d’entreprises multinationales pour les encourager à adhérer à ce Centre d’excellence. Ces entreprises travailleraient en collaboration avec GAVI, les pays partenaires ainsi que des experts techniques en vue d’élaborer des plans nationaux destinés à relever les défis les plus complexes liés à la chaîne d’approvisionnement.

Les membres du Centre d’excellence se réuniraient régulièrement pour prodiguer des conseils logistiques, apporter des pratiques exemplaires, une assistance technique et un financement. Ils travailleraient par ailleurs en collaboration avec les pays partenaires sur des projets individuels qui devraient débuter au cours du premier semestre 2014, et seraient évalués en 2015.

Le Matching Fund

Chaque don versé par le secteur privé à la Facilité d’amélioration, sera doublé par le biais du Matching Fund de GAVI par le gouvernement britannique ou la Fondation Bill & Melinda Gates. De même, les contributions en espèces et en nature faites par les entreprises au Centre d’excellence seront complétées par l’apport d’un montant identique.

Le Matching Fund de GAVI est un programme majeur du secteur privé ayant pour objectif d’abonder les contributions des entreprises, des fondations, de leurs clients, employés et partenaires commerciaux. Le Matching Fund de GAVI a jusqu’à présent attiré 10 partenaires du secteur privé avec des contributions s’élevant à 148 millions US$ en faveur des programmes soutenus par l’Alliance pour accroître les efforts de plaidoyer, la visibilité et la pérennité du financement pour la vaccination.

« Cette nécessité de vacciner les enfants laissés-pour-compte est au cœur de la mission de GAVI, afin de s’assurer que les enfants du monde entier ont accès aux vaccins qui sauvent des vies », a déclaré le Dr Berkley, notant que le portefeuille d’antigènes recommandés par l’Organisation mondiale de la Santé a doublé depuis 2000 pour en atteindre 11. « Dans les pays en développement, les chaînes d’approvisionnement subissent de lourdes pressions à mesure que la demande augmente et les vaccins deviennent de plus en plus complexes. Il est essentiel d’améliorer cette chaîne afin de lever les obstacles qui entravent la vaccination des enfants ».

GAVI est financée par des gouvernements [Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Canada, Danemark, Espagne, Etats-Unis d’Amérique, France, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, République de Corée, Royaume-Uni, Russie, Suède], la Commission européenne, la Fondation Bill & Melinda Gates, ainsi que des partenaires privés et institutionnels [Absolute Return for Kids, Anglo American plc., la Children’s Investment Fund Foundation, Comic Relief, Dutch Postcode Lottery, Son Altesse Cheikh Bin Zayed Al Nahyan, JP Morgan, la Fondation « la Caixa », LDS Charities et Vodafone].  

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

close icon

modal window here