Prévenir les décès dus à la pneumonie en un temps record dans les pays pauvres grâce à la vaccination

in page functions

Journée mondiale contre la pneumonie : 13 millions d’enfants supplémentaires protégés grâce au soutien de GAVI

Genève, 12 novembre 2012 – Un vaccin contre la principale cause de pneumonie permet de protéger des millions d’enfants supplémentaires dans les pays en développement, selon des chiffres compilés dans le cadre de la célébration de la quatrième Journée mondiale contre la pneumonie.

Dans les pays les plus pauvres de la planète, 13 millions d’enfants devraient être protégés grâce au vaccin anti-pneumococcique d’ici fin 2012. Jusqu’à présent, 21 pays ont déjà introduit ce vaccin en un temps record grâce au soutien de GAVI. Plus de 50 pays prévoient de l’introduire d’ici 2015 afin de protéger des millions d’enfants supplémentaires contre l’une des principales causes de pneumonie.

Les outils pour changer la situation

« La pneumonie est une terrible maladie qui tue plus d'un million d’enfants chaque année», a déclaré le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI Alliance. « Nous avons les outils pour faire changer les choses. GAVI veille à ce que les pays qui souhaitent faire vacciner leurs enfants contre les infections à pneumocoques, l’une des principales causes de pneumonie, puissent bénéficier du soutien nécessaire ».

GAVI a en outre financé l’introduction d’un vaccin qui protège contre les infections à Haemophilus influenzae de type b (Hib), une autre cause majeure de pneumonie. Introduit dans la quasi-totalité des 73 pays éligibles au soutien de GAVI, le vaccin anti-Hib permettra de protéger quelque 120 millions d’enfants. D’ici fin 2012, l’OMS prévoit que plus de 600 000 décès potentiels liés aux infections à Hib pourraient être évités grâce au soutien de GAVI.

La Journée Mondiale contre la Pneumonie

La Journée mondiale contre la pneumonie vise à sensibiliser au lourd fardeau que représentent les infections à pneumocoques pour les enfants du monde entier, mais aussi à promouvoir les interventions destinées à prévenir, à traiter et à protéger les enfants contre cette maladie.

La pneumonie est une terrible maladie qui tue plus d'un million d’enfants chaque année. Nous avons les outils pour faire changer les choses. 

Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI Alliance

Le Plan d’action mondial pour prévenir et combattre la pneumonie (GAPP) a été lancé conjointement par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), en collaboration avec GAVI et ses partenaires, à l’occasion de la première Journée mondiale de la pneumonie en 2009. Ce plan d’action vise notamment à améliorer l’accès aux vaccins, à agir pour une meilleure nutrition (grâce à des mesures telles que l’allaitement maternel exclusif), à réduire la pollution de l’air à l’intérieur des habitations et à améliorer l’accès aux médicaments antimicrobiens pour traiter la pneumonie.

Vaccination et prévention contre la pneumonie

Depuis plus de 30 ans, la vaccination joue un rôle important dans la prévention de la pneumonie. Les vaccins contre les deux principales causes de mortalité infantile par pneumonie, à savoir les bactéries Haemophilus influenzae de type b (Hib) et Streptococcus pneumoniae (pneumocoque), peuvent permettre d’accroître la survie des enfants. Les vaccins anti-Hib et anti-pneumococciques conjugués ont tous deux fait la preuve de leur innocuité et de leur efficacité. L’OMS recommande d’introduire dans les programmes nationaux de vaccination ces deux vaccins. La rougeole peut également être une cause de pneumonie, et GAVI renforce son soutien pour l’introduction de ce vaccin.

La Garantie de marché

La Garantie de marché (AMC) a été conçue de manière à accélérer l’introduction du vaccin anti-pneumococcique dans les pays les plus pauvres. Autrefois, il fallait habituellement entre 10 et 20 ans pour qu’un nouveau vaccin – après son introduction dans les pays industrialisés – arrive dans les pays pauvres. Grâce à la Garantie de Marché (AMC) et à la volonté manifestée par les donateurs, ce processus a été accéléré pour le vaccin anti-pneumococcique.

En décembre 2010, le Nicaragua est devenu le premier pays éligible au soutien de GAVI à introduire le vaccin anti-pneumococcique dans son programme de vaccination de routine, soit moins d’un an après l’introduction de ce vaccin dans des pays comme les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni.

D’autres pays (y compris la République démocratique du Congo, le Ghana, le Kenya, le Pakistan, la Sierra Leone, le Yémen et, plus récemment, Madagascar) ont depuis introduit ce vaccin salvateur. GAVI et ses partenaires, dont l’UNICEF et l’OMS, prévoient de faire vacciner 90 millions d’enfants contre les infections à pneumocoques d’ici 2015.

Vaccins contre le Hib

« GAVI a montré la voie à suivre pour s’assurer que les enfants issus des pays pauvres ont accès aux vaccins anti-Hib. Intégré dès le début au cœur de notre stratégie de soutien aux programmes de vaccination, ce vaccin protège aujourd’hui encore des millions de vies d’enfants dans le monde », a ajouté le Dr Berkley. « L’optimisation des activités de vaccination systématique contre la coqueluche et la rougeole, associée à l’offre d’une seconde opportunité de vaccination contre la rougeole, permettront de réduire rapidement la mortalité infantile liée à la pneumonie dans les pays à faible revenu ».

La Coalition mondiale contre la pneumonie de l’enfant, établie en 2009, est composée de plus de 140 organisations non gouvernementales, organisations de la société civile, établissements universitaires, agences gouvernementales et autres fondations. La Coalition organise la Journée mondiale contre la pneumonie, célébrée le 12 novembre de chaque année.

Suivez-nous sur @GAVIAlliance et @NoMorePneumo et utilisez le hashtag #WPD2012.

Plus d'information sur ce sujet

close icon

modal window here