Le Kenya marque le deploiement mondial du vaccin contre le pneumocoque

in page functions

Les vaccins contre le pneumocoque arrivent dans plus de 40 pays en développement

Kenya pneumo rollout vaccine shot child

Nairobi, 14 février 2011 - Des centaines de nourrissons au Kenya ont reçu leurs premières injections contre la maladie pneumococcique aujourd'hui, lors d'un événement spécial destiné à célébrer le déploiement mondial des vaccins ciblant la maladie la plus meurtrière chez les enfants dans le monde - la pneumonie.

Le président kényan, M. Mwai Kibaki, s'est joint aux parents, aux professionnels de santé, aux ambassadeurs et aux donateurs à Nairobi afin de voir les enfants se faire vacciner dans le cadre de l'introduction officielle du vaccin antipneumococcique dans le programme de vaccination systématique de tous les enfants, lancé par le gouvernement du Kenya.

«L'introduction du vaccin antipneumococcique aujourd'hui au Kenya constitue une étape historique dans l'amélioration de la santé des enfants au Kenya et dans d'autres pays en développement», a déclaré la ministre de la Santé publique et de l'Assainissement du Kenya, Beth Mugo. «L'introduction mondiale de la vaccination contre le pneumocoque marque une étape importante dans le domaine de la santé dans le monde et nous aidera à réduire la mortalité infantile.»

La maladie pneumococcique coûte actuellement la vie à plus d'un million de personnes chaque année - et notamment à plus d'un demi-million d'enfants avant leur cinquième anniversaire. La pneumonie constitue la forme la plus courante d'infection à pneumocoque grave et représente 18% de la mortalité infantile dans les pays en développement. C'est l'une des deux principales causes de mortalité chez les jeunes enfants.

Le Kenya est le premier pays africain à introduire le vaccin antipneumococcique conjugué qui a été spécialement développé pour répondre aux besoins des enfants dans les pays en développement.

Ces trois derniers mois, le Nicaragua, la Guyane, le Yemen, le Kenya et la Sierra Leone ont introduit le vaccin grâce au soutien de l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI), qui réunit des gouvernements, l'UNICEF, l'OMS et les acteurs clés de la santé mondiale.

GAVI s'est engagée à soutenir l'introduction des vaccins contre le pneumocoque dans 19 pays en développement en moins d'un an, et prévoit de les généraliser dans plus de 40 pays d'ici 2015, si elle parvient à obtenir des fonds suffisants de la part de ses donateurs.

«Le déploiement du vaccin contre le pneumocoque est devenu une réalité à travers le monde, ce qui permet aux gouvernements des pays en développement de réduire la mortalité et à des millions d'enfants de grandir en bonne santé», a déclaré Helen Evans, PDG par intérim de GAVI Alliance. «La vaccination systématique est l'un des investissements les plus rentables qu'un gouvernement puisse réaliser, et nous comptons sur nos donateurs pour continuer à soutenir fermement notre mission visant à sauver des vies.»

L'introduction du vaccin antipneumococcique aujourd'hui au Kenya constitue une étape historique dans l'amélioration de la santé des enfants au Kenya et dans d'autres pays en développement.

Beth Mugo, la ministre de la Santé publique et de l'Assainissement du Kenya 

GAVI a besoin de 3,7 milliards US$ supplémentaires ces cinq prochaines années pour continuer à soutenir la vaccination dans les pays les plus pauvres du monde et à introduire des vaccins nouveaux ou sous-utilisés, notamment les vaccins contre le pneumocoque et le rotavirus. Ce dernier combat la diarrhée, deuxième cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans.

« Le vaccin antipneumococcique peut réellement réduire le nombre de décès d'enfants dus à la pneumonie, une maladie meurtrière qui est responsable de millions de décès dans le monde chaque année, » a déclaré Anthony Lake, Directeur Exécutif de l'UNICEF. « En combinant le pouvoir de la vaccination avec d'autres mesures telles qu'une meilleure nutrition et sanitation, nous pouvons changer - et sauver- des millions de vies d'enfants. »

«Le déploiement rapide de vaccins antipneumococciques de nouvelle génération démontrent comment l'innovation et la technologie peuvent être associées, à des prix abordables, pour sauver des vies dans les pays en développement. La contrepartie, comme le mesure la réduction de la mortalité infantile, sera immense. » a indiqué Dr Margaret Chan, Directeur Général de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Le déploiement des vaccins antipneumococciques dans le monde en développement a été rendu possible grâce à un dispositif de financement innovant, appelé Garantie de marché (AMC), dont GAVI a été le pionnier. Grâce au montant de 1,5 milliard US$ apporté par l'Italie, le Royaume-Uni, le Canada, la Fédération de Russie, la Norvège et la Fondation Bill & Melinda Gates, et à l'engagement à hauteur de 1,3 milliard US$ de GAVI, l'AMC a permis d'accélérer la capacité de production des deux fabricants recrutés jusqu'ici. Ainsi, l'approvisionnement des vaccins antipneumococciques a été garanti un an après leur introduction en Europe et aux Etats-Unis, pour une infime partie du prix payé par les pays riches.

« L'AMC a accéléré l'introduction du vaccin anti-pneumocoque dans les pays les plus pauvres du monde, » a déclaré Dr Tachi Yamada, Président du Programme de Santé à la Fondation Bill & Melinda Gates. « Ce mécanisme de financement innovant est la preuve que les relations public-privé fonctionnent pour délivrer des vaccins aux enfants le plus rapidement possible. »

« En tant qu'un des principaux supporters de GAVI Alliance, le Royaume-Uni est au devant de l'effort international pour protéger les enfants de maladies évitables. Le lancement qui a lieu aujourd'hui est une avancée importante dans le combat pour réduire la mortalité infantile et protéger les enfants les plus pauvres du monde, » a déclaré le Secrétaire d'Etat pour le Développement International Andrew Mitchell.

« Je suis entièrement disposé à m'engager avec nos partenaires internationaux pour garantir que le précieux travail de GAVI continue à recevoir le soutien qu'il mérite, et me réjouis d'accueillir la prochaine réunion des donateurs de GAVI à Londres en juin, » a-t-il ajouté.

close icon

modal window here