Soutien aux organisations de la société civile

in page functions

Les organisations de la société civile (OSC) jouent un rôle crucial dans le renforcement des systèmes de santé et dans la prestation de services de vaccination dans certaines des régions les plus pauvres du monde.

Health Services Pakistan

Avec la permission des services de santé Aga Khan, Pakistan

Les organisations de la société civiles (OSC) – qui regroupent des organisations non gouvernementales, des organisations de plaidoyer, un certain nombre d’associations professionnelles et communautaires, des groupes religieux et des institutions académiques – s’impliquent depuis longtemps dans le domaine de la santé publique des pays en développement. Elles ont un rôle important à jouer pour soutenir GAVI dans sa mission.

Amélioration des résultats et de l’équité en matière de santé

Les OSC travaillent depuis longtemps en partenariat avec les gouvernements dans certains pays pouvant prétendre au soutien de GAVI pour assurer des services de vaccination. Elles fournissent également des soins de santé aux populations marginalisées, en particulier dans les zones reculées et difficiles d’accès.

Dans de nombreux pays pouvant prétendre au soutien de GAVI, les OSC fournissent une part importante des services de santé. A titre d’exemple, les hôpitaux gérés par des OSC représentent 43 % du travail médical en Tanzanie, 40 % au Malawi, 34 % au Ghana, 15 % en Inde (comptant plus de 200 hôpitaux OSC), 13 % au Bangladesh, 12 % en Indonésie et 9 % en République démocratique du Congo. Les OSC s’impliquent énormément dans la vaccination et fournissent jusqu’à 60 % des services de vaccination dans certains pays.

Les programmes pilotes de soutien des OSC de type A et de type B insistaient sur le renforcement de l’implication des OSC au niveau national, y compris dans la prestation des services de vaccination

Deux volets de financement pilotes ont été approuvés en 2006 afin de soutenir les OSC, avec un budget total de 29,2 millions US$ :

  • Le soutien de type A, qui vise à renforcer la coordination et la représentation des OSC grâce à l’octroi d’une subvention globale.
  • Le soutien de type B, attribué à 10 pays, qui appuie la participation directe des OSC à l’élaboration des propositions pour le renforcement des services de santé (RSS) et des plans pluriannuels complets.

Les pays pilotes bénéficiant d’un soutien de type B étaient les suivants : Afghanistan, Bolivie, Burundi, République démocratique du Congo, Ethiopie, Géorgie, Ghana, Indonésie, Mozambique et Pakistan. Bien qu’initialement introduit pour la période 2007 – 2009, le Conseil de GAVI a décidé de prolonger ce soutien.

Avant 2012, plus de 21 millions US$ ont été alloués pour renforcer l’implication des OSC dans la mise en œuvre des programmes nationaux et le renforcement des systèmes de santé. Plus tard, en 2012, après approbation du Comité d’examen indépendant, 7,4 millions US$ ont de nouveau été alloués aux pays bénéficiant déjà d’un soutien de type B. Ces fonds supplémentaires visent à soutenir la continuité des activités initiées par les OSC jusqu’à ce qu’un pays soumette une demande dans le cadre de la plate-forme de financement des systèmes de santé.

Évaluation des programmes pilotes de type A et de type B

Une évaluation indépendante des programmes pilotes de type A et de type B a été réalisée début 2012. Les principaux résultats de l’évaluation montrent l’importance du soutien de GAVI aux OSC pour parvenir aux objectifs nationaux en matière de vaccination, notamment lorsque celles-ci jouent un rôle essentiel dans la prestation des services de vaccination. Le rapport met en évidence des pistes d’amélioration relatives à la conception et la mise en œuvre des programmes.

GAVI a apporté de profonds changements à son programme de soutien aux OSC. L’Alliance a en effet adopté une approche selon laquelle le soutien aux OSC s’inscrit désormais dans le cadre d’une demande de financement au titre du renforcement des systèmes de santé.

Le soutien aux OSC est principalement assuré à travers la Plate-forme de financement des systèmes de santé (PFSS), qui vise à soutenir les stratégies nationales de santé

Le soutien actuel aux OSC repose sur l’expérience et l’évaluation des programmes pilotes de type A et de type B. Un pays pourra désormais soumettre une demande de soutien aux OSC à travers la plate-forme de financement des systèmes de santé. Les subventions octroyées aux OSC seront déterminées par les gouvernements en fonction de la stratégie nationale de santé d’un pays. Telle est l’option recommandée pour le soutien accordé aux OSC. Toutefois, les gouvernements pourront choisir les OSC qui recevront un financement direct dans le cadre de la PFSS. Le soutien programmatique de GAVI Alliance est détaillé dans le manuel d’implémentation des OSC (CSO implementation framework), développé afin de définir plus stratégiquement l’engagement des OSC au niveau des pays.

Le groupe d’intérêt OSC de GAVI met en œuvre les activités définies dans le cadre du plan stratégique de l’Alliance qui visent à renforcer la participation de la société civile dans les processus de la PFSS et dans l’élaboration des politiques nationales de vaccination.

En septembre 2011, un contrat a été conclu dans ce but avec Catholic Relief Services (CRS) au nom du groupe d’intérêt OSC de GAVI. Catholic Relief Services et le groupe d’intérêt OSC de GAVI travaillent en étroite collaboration avec le Secrétariat de l’Alliance dans le but de renforcer les réseaux et les plates-formes de la société civile dans chaque pays, ce qui permet de mieux coordonner l’engagement des OSC dans la planification nationale du secteur de la santé et dans les processus d’élaboration de politiques sanitaires des pays en transition vers la PFSS.

Jusqu’ici, les OSC impliquées dans les activités de cette plate-forme sont établies au Burkina Faso, en République démocratique du Congo, en Ethiopie, au Ghana, au Kenya et au Malawi.

Appréhender les approches spécifiques à chaque pays

Outre l’option recommandée pour le soutien direct aux OSC dans le cadre de la PFSS, tel que décrit précédemment, sauf cas rares et exceptionnels nécessitant une approche spécifique, GAVI conserve toute latitude pour soutenir directement les OSC.

Une telle approche est adoptée à la suite d’une étude spécifique portant sur un pays en particulier, en tenant compte notamment des pays dans lesquels les OSC jouent un rôle essentiel pour assurer les services de vaccination, mais aussi de la nature des relations entre les gouvernements et les OSC.

close icon

modal window here