Guy Aho Tete Benissan REPAOC blog

in page functions
Guy Aho Tete Benissan

Guy Aho Tete Benissan
Coordinateur régional du REPAOC, membre du Comité de pilotage du Forum des OSC partenaires de GAVI Alliance

Jeudi
6 Oct
2011

Des OSC d’Afrique francophone motivées pour renforcer les systèmes de santé et l’immunisation

Tout a commencé il y a quelques jours à Dakar, où nous étions une trentaine d’OSC d’Afrique de l’Ouest et du Centre, invitées par GAVI Alliance, l’OMS et l’UNICEF du 13 au 15 Septembre 2011 à une consultation sur la contribution des OSC d’Afrique francophone dans le renforcement des systèmes de santé (RSS), et plus particulièrement dans les programmes de vaccination.

Après trois jours de discussions, de travaux de groupes et d’échanges intenses, nous avons développé ensemble une vision stratégique qui a suscité une forte envie de renforcer notre travail en réseau pour partager des informations, échanger des bonnes pratiques, coordonner nos actions, parler d’une voix plus forte aux niveaux national, régional et international, et enfin, assurer une forte représentation francophone au sein du Forum des OSC partenaires de GAVI, qui ne compte malheureusement que très peu de représentants francophones aujourd’hui. (Cf. résumé sur le site de GAVI Alliance). En tant que coordinateur du Réseau des Plates-Formes d’ONG d’Afrique de l’Ouest et du Centre (REPAOC), je m’engage après avoir été « démocratiquement imposé » lors d’un vote consensuel pour coordonner la mise en place de ce projet avec l’appui de collègues volontaires, car c’est un projet qui nous tient particulièrement à cœur.

Notre motivation principale ? La santé de nos enfants et leur accès aux soins de santé et à la vaccination. Malgré tous les efforts et les progrès réalisés pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement dans le domaine de la santé, il reste encore beaucoup à faire pour réduire la mortalité maternelle et infantile dans les pays les plus pauvres. En Afrique, nos enfants succombent aux maladies les plus meurtrières - la pneumonie et la diarrhée - alors même que des moyens de prévention efficaces existent, notamment la vaccination. Oui, mais…encore faut-il que les décideurs politiques et la population soient éduqués et sensibilisés sur ces nouveaux vaccins; que les pays aient introduit ces vaccins; que les personnels de santé soient qualifiés et formés pour administrer ces vaccins; que les familles puissent accéder aux centres et aux services de santé, et j’en passe. Nous le savons, les OSC jouent un rôle clé à tous les niveaux (plaidoyer, sensibilisation, fourniture de services, etc.). Là est toute notre motivation, faire notre possible pour participer au renforcement des systèmes de santé et promouvoir la vaccination dans nos pays, et même au-delà, au niveau régional et international.

Je ne peux que féliciter GAVI Alliance qui vient tout juste d’annoncer qu’elle s’engage à financer l’introduction de nouveaux vaccins – notamment les vaccins anti-rotavirus et anti-pneumococciques – dans 37 nouveaux pays en développement, dont 24 pays d’Afrique ! C’est une grande nouvelle, certes ! Et nous espérons bien être reconnus comme des acteurs incontournables pour la mise en œuvre ! Maintenant, c’est à nous de maintenir cette flamme qui est née à Dakar et de commencer cette nouvelle aventure pour faire avancer la cause.

close icon

modal window here