Comment la pneumonie a failli tuer Emmanuelle

in page functions

UNICEFDans le service pédiatrie de l’hôpital de Bacongo à Brazzaville, Anne Loumpangou a raconté à Jean-Marie Samuel Ouenabio comment sa fille de 3 ans, Emmanuelle a failli mourir de la pneumonie. Cette maladie est une des principales causes de décès chez les enfants.

Anne et sa fille

Anne et sa fille Emmanuelle, 3 ans

Pendant une semaine, ma fille Emmanuelle a fait de fortes fièvres. Comme d’habitude, je lui ai donné du paracétamol pour faire baisser la fièvre, mais elle ne tombait pas. Pour moi, elle souffrait du paludisme. Le matin, elle avait les yeux enflés, un peu comme si elle avait des parasites intestinaux. Pourtant, deux semaines auparavant, je l’avais déparasitée. J’ai donc continué à lui donner du paracétamol. Plus les jours passaient, plus la situation empirait. La nuit surtout, était un cauchemar pour nous deux.

Emmanuelle pleurait beaucoup.

Dans le lit et sous les draps, elle s’étouffait. Je la sortais alors du lit et la faisais dormir sur la natte et sans drap. Elle dormait un peu. Dans le même temps, ma fille avait de plus en plus de difficultés à respirer. Chaque fois que je la tenais par les côtes, elle criait de douleur et pleurait. Elle toussait de plus en plus.

J’ai pris peur qu’elle ne meurt à la maison.

Je suis donc partie pour l’hôpital de Bacongo. Le médecin l’a examinée et a procédé à une série de tests. Il m’a ensuite annoncé qu’Emmanuelle souffrait de pneumonie. Les poumons de ma fille étaient déjà atteints. Des soins appropriés lui ont été donnés et depuis quelques jours, Emmanuelle, ma fille de trois ans a repris goût à manger, à jouer. Mois, j’ai repris espoir car ma fille est sauvée.

Désormais, je saurai reconnaitre les signes de la pneumonie et je vais témoigner de mon expérience auprès des voisines, de la communauté pour qu’elles sachent que leurs enfants ne doivent pas courir les mêmes dangers que ma fille. Elles doivent faire correctement vacciner leurs enfants et dès les premiers signes de la maladie, elles doivent aller au centre de santé pour des soins adéquats.

A cause de mon ignorance, ma fille Emmanuelle a failli mourir de pneumonie. Aujourd’hui, grâce au vaccin contre le pneumocoque, nous pouvons sauver la vie de nos enfants.

22 million

Over 22 million infants remain unimmunised in the world each year.

WHO/UNICEF

Autres chiffres...

close icon

modal window here