La vaccination, une intervention majeure pour mettre fin aux décès évitables de deux millions d'enfants chaque année

in page functions

GAVI accueille favorablement le Plan d’action mondial intégré pour prévenir et combattre la pneumonie et de la diarrhée de l’OMS et l’UNICEF

GAPPD_PATH-Gareth Bentley.jpg

Credit photo: PATH/Gareth Bentley

Genève, 12 avril 2013 – La pneumonie et la diarrhée sont responsables de près d’un tiers des décès chez les enfants âgés de moins de cinq ans dans les pays en développement. Tout semble indiquer que les enfants meurent de ces maladies évitables faute de pouvoir bénéficier d’interventions efficaces ou parce que celles-ci ne sont pas déployées de façon équitable au sein des communautés.

« Nous devons à la fois faciliter l’accès à la vaccination salvatrice et aux traitements visant à prévenir et à contrôler la pneumonie et la diarrhée », a déclaré le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI. « Nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires pour mettre fin aux décès évitables de plus de deux millions d’enfants par an d’ici 2025 ».

GAVI accueille favorablement le Plan d’action mondial intégré pour prévenir et combattre la pneumonie et de la diarrhée (GAPPD), élaboré conjointement par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF, deux partenaires essentiels de GAVI, et publié aujourd’hui dans une série spéciale du Lancet.

« La vaccination contre le pneumocoque, l’Haemophilus influenzae de type b (Hib), la rougeole et la coqueluche est le moyen le plus efficace de prévenir la pneumonie, et la vaccination antirotavirus est une mesure clé pour prévenir la diarrhée », a indiqué le Dr Berkley. « Ce plan d’action mondial répond à la nécessité d’adopter une approche coordonnée qui intègre les programmes de vaccination financés par GAVI à d’autres mesures de prévention et de traitement ».

Ce plan d’action mondial répond à la nécessité d’adopter une approche coordonnée qui intègre les programmes de vaccination financés par GAVI à d’autres mesures de prévention et de traitement .

Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI

Le GAPPD met en exergue les efforts déployés par GAVI pour accélérer l’accès à prix abordable aux vaccins contre les principales causes de pneumonie et de diarrhée. Il souligne également que le soutien de GAVI au renforcement des systèmes de santé et l’introduction de nouveaux vaccins permettraient d’aider les pays à progresser dans des domaines tels que la formation des agents de santé, le suivi-évaluation et la gestion des chaînes d’approvisionnement.

Jusqu’à présent, le vaccin anti-pneumococcique a été introduit dans 24 pays et le vaccin antirotavirus dans 13 pays grâce au soutien de GAVI. L’Alliance renforce également son soutien pour l’introduction du vaccin contre la rougeole. Plus de 13 millions d’enfants ont ainsi été vaccinés contre les infections à pneumocoques et 5 millions d’enfants ont été vaccinés contre le rotavirus. Les 73 pays éligibles au soutien de GAVI auront introduit le vaccin pentavalent d’ici 2014.

Si des progrès satisfaisants ont été réalisés dans l’introduction de nouveaux vaccins, l’amélioration de la couverture vaccinale demeure toutefois un défi dans certains pays. « Le GAPPD fait apparaître la nécessité réelle pour les pays et les partenaires du développement de renforcer leur engagement en faveur de la vaccination afin d’atteindre leurs objectifs ambitieux », a ajouté le Dr Berkley. « GAVI intensifie ses efforts dans les pays où la couverture vaccinale est inférieure à 70 %, mais aussi dans les pays confrontés à des inégalités d’accès particulièrement importantes ». GAVI a pour mission de veiller à ce que les populations les plus vulnérables et les plus difficiles à atteindre puissent bénéficier de la vaccination.

close icon

modal window here