Célébrons les avancées réalisées dans la prévention et le traitement du VIH

in page functions

Déclaration du Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida

World AIDS day

Genève, 30 novembre 2012 - En cette Journée mondiale de lutte contre le sida, nous pouvons célébrer ensemble les avancées réalisées dans la prévention et le traitement du VIH. Selon le dernier rapport du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), l’élargissement de l’accès aux traitements antirétroviraux a permis de faire baisser le nombre de nouvelles infections à VIH chez les nouveau-nés et le nombre de décès imputables au sida. Nombre de militants œuvrant depuis des décennies pour faire avancer la lutte contre le sida affichent toutefois un optimisme prudent.

Si d’importants progrès ont été réalisés pour prévenir la transmission du VIH de la mère à l’enfant et améliorer l’accès aux traitements antirétroviraux, notamment en Afrique subsaharienne, le nombre de nouvelles infections à VIH dans le monde continue d’être supérieur à celui des personnes mises sous traitement. Il subsiste des barrières importantes et systématiques à l’accès équitable aux services de prévention et de traitement du VIH. Pour toute personne mise sous traitement antirétroviral, on dénombre deux nouvelles infections à VIH. Telle est la réalité de l’épidémie du sida.

Le développement d’un vaccin contre le sida est notre seule chance d’enrayer une fois pour toutes la propagation du VIH. Nous devons intensifier nos efforts afin de découvrir un vaccin capable de protéger contre le sida pour assurer à tous les enfants, où qu’ils vivent, un bon départ dans la vie et permettre aux adultes de vivre normalement sans crainte de contracter le virus. Dès qu’un vaccin sera mis au point, GAVI et ses partenaires s’attacheront à le mettre aussi rapidement que possible à disposition des populations les plus exposées au risque d’infection par le VIH.

70%

70% of cervical cancer cases can be prevented with human papillomavirus vaccines.

World Health Organization

Autres chiffres...

close icon

modal window here