Le Burundi introduit la 2ème dose de vaccin contre la rougeole

in page functions

La rougeole est encore responsable de plus de 139.000 décès d’enfants dans le monde chaque année

Burundi-UNICEF_NYHQ2012-0477_Nesbitt

Copyright: UNICEF 2012/Nesbitt

BUJUMBURA, 15 janvier 2013 – Le Burundi renforce ses efforts de lutte contre les maladies évitables en introduisant à partir du 15 janvier 2013 dans son programme national de vaccination de routine la deuxième dose de vaccin contre la rougeole, qui viendra consolider les progrès remarquables réalisés ces dernières années dans le pays grâce à l’engagement du gouvernement et de ses partenaires pour éradiquer cette maladie encore responsable de plus de 139.000 décès d’enfants dans le monde chaque année.

Au cours des dernières années, l’engagement continu du gouvernement du Burundi et de ses partenaires, notamment l’Alliance GAVI ainsi que le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Measles and Rubella Initiative (MRI) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a permis au Burundi d’atteindre un taux de couverture vaccinale national de la rougeole de 94 %, et ainsi de réduire considérablement la morbidité et mortalité des enfants liées à cette maladie.

Pourtant, le pays continue d’enregistrer des épidémies de rougeole, comme cela a été le cas en 2010, 2011 et 2012 dans les provinces de Bujumbura Mairie, Bujumbura Rural, Cibitole, Bubanza, Kirundo et Muyinga. Ces épidémies touchent des enfants de 0 à 11 mois mais également des enfants plus âgés.

« La vaccination reste l’une des interventions de santé les plus efficaces et les moins coûteuses au niveau mondial pour réduire la morbidité et la mortalité infantiles. Elle est un droit qui doit être réalisé pour tous les enfants, y compris les plus vulnérables et marginalisés », a dit Johannes Wedenig, Représentant de l’UNICEF au Burundi. « La décision du gouvernement du Burundi d’introduire la deuxième dose de vaccin contre la rougeole contribue à réaliser ce droit et à améliorer la santé des enfants au Burundi ».

La vaccination reste l’une des interventions de santé les plus efficaces et les moins coûteuses au niveau mondial pour réduire la morbidité et la mortalité infantiles

Johannes Wedenig, Représentant de l’UNICEF au Burundi

L’introduction de la deuxième dose va permettre, dans le cadre des activités habituelles de vaccination, de renforcer la protection des enfants contre cette maladie hautement contagieuse, qui affaiblit le système immunitaire ouvrant ainsi la porte à d’autres infections comme la pneumonie et la diarrhée – deux des principales causes de mortalité des enfants de moins de cinq ans au Burundi – avec des complications potentiellement sévères et irréversibles, notamment dans un contexte de malnutrition. Au Burundi, 58 % des enfants souffrent de malnutrition chronique.

Rendue possible notamment grâce à des partenariats mondiaux tels que l’Alliance GAVI, la mobilisation mondiale en faveur de la vaccination ces dernières années a permis d’enregistrer des avancées majeures en matière de lutte contre la mortalité infantile. Dans le cas de la rougeole, la vaccination (première et deuxième doses) a permis de réduire de 98 % la mortalité liée à cette maladie entre 2000 et 2012. Le financement alloué depuis 2002 par GAVI pour la vaccination au Burundi s’élève à 70 millions de dollars, et atteindra près de 100 millions de dollars en 2016.

La cérémonie d’introduction de cette deuxième dose de vaccin contre la rougeole au Burundi aura lieu le 15 janvier 2013, parallèlement à la semaine santé mère-enfant organisée du 15 au 18 janvier par le Ministère burundais de la Santé publique et de la lutte contre le sida avec le soutien de ses partenaires. Au cours de cette semaine, des activités de santé sont organisées sur tout le territoire au bénéfice des enfants et des femmes enceintes : la distribution de vitamine A (pour plus de 1,4 million d’enfants de 6 à 59 mois), le déparasitage (pour plus de 3,7 millions d’enfants de 1 à 14 ans et près de 300 000 femmes enceintes) et la supplémentation en fer et acide folique (pour près de 300 000 femmes enceintes).

GAVI est financée par les gouvernements suivants ainsi que les donateurs privés, les entreprises et les fondations : Absolute Return for Kids, Allemagne, Anglo American plc, Australie, Brésil, Canada, Son Altesse Cheikh Bin Zayed Al Nahyan, Children’s Investment Fund Foundation, Comic Relief, Commission européenne, Danemark, Donateurs divers, Fondation Bill & Melinda Gates, Fondation « la Caixa", France, Irlande, Italie, Japon, JP Morgan, LDS Charities, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Corée, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Etats-Unis d’Amérique.

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

Pour de plus amples informations:
Ariane Leroy

Ariane Leroy
GAVI Alliance
+41 79 340 1878
+41 22 909 6521

UNICEF logo 48x48

Anne-Isabelle Leclercq
UNICEF Burundi
+257 79 948 118
+257 22 20 20 80

WHO logo

Dr. Rose Marie Magnifique NDUWIMANA
WHO Burundi
(+257) 79735106/75835106
(+257) 231702/22533400

close icon

modal window here