GAVI Alliance apporte son soutien à l’introduction du vaccin antipoliomyélitique inactivé dans les 73 pays les plus pauvres de la planète

in page functions

Le Conseil d’Administration de l’Alliance ajoute de nouveaux vaccins à son portefeuille

vaccin antipoliomyélitique inactivé

Vaccin antipoliomyélitique inactivé

Phnom Penh, 22 novembre 2013 – Le Conseil d’administration de GAVI a décidé aujourd’hui d’apporter son soutien à l’introduction du vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) dans les programmes de vaccination systématique des 73 pays les plus pauvres de la planète. Cette décision permettra à GAVI d’atteindre un plus grand nombre d’enfants avec des vaccins importants et de jouer un rôle complémentaire afin de soutenir les efforts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) dans l’éradication et la mise en œuvre du plan d’assaut final contre la maladie.

En mai 2013, l’Assemblée mondiale de la Santé a adopté le nouveau Plan stratégique pour l’éradication de la poliomyélite et l’assaut final contre la maladie (2013-2018), appelant ainsi les pays à introduire au moins une dose du VPI et à abandonner progressivement le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO). Le retrait du VPO permettra d’éliminer les risques d’épidémies de poliomyélite associées au vaccin. L’introduction du VPI dans les programmes de vaccination systématique est une étape cruciale pour maîtriser les risques associés à ce retrait progressif. Ajouter le VPI à la vaccination systématique renforcera l’immunité et contribuera à empêcher la réémergence d’épidémies associées au vaccin tout en accélérant l’éradication des sérotypes restants du poliovirus sauvage dans les pays qui demeurent endémiques, à savoir l’Afghanistan, le Nigeria et le Pakistan.

Nigerian child receives IPV

Un enfant du Nigéria reçoit le VPI. Photo: OMS/F. Caillette/2006

« Soutenir l’introduction du VPI est une décision historique qui permettra d’accélérer la stratégie mondiale pour l’éradication et l’assaut final contre la poliomyélite et de faire vacciner les enfants les plus pauvres et les plus marginalisés », a déclaré Dagfinn Høybråten, Président du Conseil d’administration de GAVI. « Dans certaines régions de l’Inde confrontées depuis des générations à des handicaps permanents et des décès causés par la poliomyélite, nous avons déjà pu observer qu’il était possible d’associer les campagnes de vaccination contre la polio aux programmes de vaccination systématique pour améliorer la couverture vaccinale. Il s’agit d’un exemple typique qui consiste à combiner les ressources pour élargir l’accès et s’assurer qu’un plus grand nombre d’enfants bénéficieront de la protection qu’ils méritent et dont ils ont besoin, où qu’ils vivent ».

Le Conseil d’administration de GAVI Alliance a décidé d’apporter un soutien financier pour l’introduction du VPI dans tous les pays éligibles au soutien de GAVI et dans ceux en voie de graduation. Etant donné que l’éradication de la poliomyélite constitue une priorité de santé publique mondiale, le Conseil a autorisé un certain nombre d’exceptions dans ses règlements pour permettre l’introduction du VPI, comme par exemple la recommandation mais non l’obligation de cofinancer le vaccin. Les donateurs ont activement pris part à des discussions sur le rôle joué par GAVI dans l’introduction du VPI et se sont engagés à allouer à l’Alliance des ressources supplémentaires tirées des engagements souscrits dans le cadre du Plan pour l’éradication de la poliomyélite et l’assaut final contre la maladie. Une décision qui renforcera l’engagement avéré de GAVI en matière d’amélioration des services de vaccination et d’introduction de nouveaux vaccins.

Le Conseil d’administration de GAVI, après avoir reçu une analyse détaillée portant sur cinq maladies identifiées comme prioritaires dans sa stratégie d’investissement en faveur de la vaccination, a par ailleurs décidé d’ajouter des vaccins au portefeuille de l’Alliance. Le Conseil

  1. A décidé de renouveler son soutien en faveur de campagnes de vaccination supplémentaires contre la fièvre jaune au vu de la résurgence de la maladie dans certains pays d’Afrique.
  2. A approuvé une contribution destinée à financer la constitution d’un stock mondial de vaccins contre le choléra pour la période 2014-2018, en vue d’élargir l’accès au vaccin anticholérique oral lors des nouvelles flambées épidémiques et dans les régions endémiques.
  3. A accepté de continuer d’envisager un soutien GAVI au vaccin contre le paludisme une fois qu’un vaccin préqualifié par l’OMS aura été homologué puis recommandé lors de la réunion conjointe du Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) de l’OMS et du Comité consultatif pour les politiques relatives au paludisme (prévue en 2015), compte tenu des projections actualisées concernant l’impact, le coût et la demande nationale.
  4. A conclu qu’il serait nécessaire d’obtenir des données supplémentaires sur l’impact et la faisabilité opérationnelle d’un soutien aux vaccins importants contre la rage et la grippe saisonnière pour les femmes enceintes. Le Conseil a convenu que GAVI financerait une étude d’observation destinée à combler les sérieuses lacunes sur le plan des connaissances en matière d’accès au vaccin antirabique et à suivre attentivement l’évolution des données sur la vaccination maternelle contre la grippe saisonnière au cours des prochaines années.

« Les nouveaux vaccins offrent un nouvel espoir aux familles et communautés brisées par la maladie », a ajouté Dagfinn Høybråten. « Nos décisions se fondent à juste titre sur une analyse détaillée et des données solides qui nous permettront d’utiliser au mieux les fonds des donateurs pour améliorer la vie des populations vivant dans les conditions les plus extrêmes ».

A cette occasion, le Conseil d’administration a en outre décidé d’apporter son soutien en faveur de l’introduction du vaccin contre l’encéphalite japonaise. Cette décision s’inscrit dans le cadre de la précédente stratégie d’investissement en faveur de la vaccination, mais aucun soutien financier n’avait pu être accordé avant la mise à disposition d’un vaccin préqualifié par l’OMS. En octobre dernier, le fabricant chinois Chengdu Institute of Biological Products Co. Ltd a obtenu la préqualification de l’OMS pour son vaccin contre l’encéphalite japonaise.

Avec plus de 66 000 cas cliniques confirmés chaque année, l’encéphalite japonaise est fatale chez 30 % des patients. Sans traitement ou guérison possible, 20 à 40 % des patients présentent des troubles neurologiques à long terme suffisamment graves pour faire l’objet d’un suivi attentif tout au long de leur vie.

Les pays éligibles au soutien de GAVI où les enfants sont le plus à risque de contracter l’encéphalite japonaise pourront solliciter une demande de soutien pour l’introduction du vaccin contre la maladie en 2014. Le Cambodge et La RDP du Laos devraient être parmi les premiers à soumettre leur demande.

La réunion du Conseil d’Administration, qui a eu lieu à Phnom Penh, au Cambodge, a été ouverte par le Premier Ministre du Cambodge, Hun Sen. Il s’agissait du premier événement majeur de GAVI Alliance organisé en Asie du Sud-Est depuis le Forum des partenaires qui s’est tenu au Vietnam en 2009.

GAVI est financée par des gouvernements [Australie, Canada, Danemark, France, Allemagne, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, République de Corée, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Etats-Unis d’Amérique], la Commission européenne, la Fondation Bill & Melinda Gates, ainsi que des partenaires privés et institutionnels [Absolute Return for Kids, Anglo American plc., la Children’s Investment Fund Foundation, Comic Relief, Dutch Postcode Lottery, Son Altesse Cheikh Bin Zayed Al Nahyan, JP Morgan, la Fondation « la Caixa », LDS Charities, Lions Clubs, OPEC et Vodafone].

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

Contacts médias :
Dominique

Dominique De Santis (in Geneva)
GAVI Alliance
+41 79 758 1658
+41 22 909 29 20

_Default graphic for contact smartform

Rob Kelly
GAVI Alliance
+41 79 745 2031

close icon

modal window here