Les enfants du Burundi reçoivent le vaccin anti-pneumocoque

in page functions

Vaccination anti-pneumococcique: l'espoir d'un avenir plus sain pour tous les enfants

Burundi map

Genève, 16 septembre 2011 - La République du Burundi entend donner un coup de fouet à la lutte contre la pneumonie, la maladie la plus meurtrière chez les enfants de moins de cinq ans. La semaine prochaine, elle deviendra le dixième pays d'Afrique à introduire la vaccination anti-pneumococcique.

On estime à 16 000 le nombre d'enfants burundais qui meurent chaque année d'une infection pneumococcique, principale cause de pneumonie, la maladie infantile la plus meurtrière dans le monde.

"La pneumonie tue encore trop d'enfants. Ce nouveau vaccin nous aidera à faire face à cette tragédie et à bâtir un avenir plus sain pour nos enfants", a déclaré le Dr Sabine Ntakarutimana, ministre burundaise de la Santé.

Evitable par la vaccination

Plus d'un demi-million d'enfants meurent chaque année dans le monde d'une maladie pneumococcique. Selon les estimations, 90 % des décès surviennent dans les pays en développement. Cela est d'autant plus tragique que cette maladie est évitable par la vaccination.

Plus de 40 pays en développement

GAVI s'est engagée à soutenir l'introduction de ce vaccin dans plus de 40 pays en développement d'ici 2015. Le Burundi sera le quatorzième pays à introduire le vaccin contre la pneumonie grâce au soutien de GAVI.

"L'introduction du vaccin anti-pneumococcique au Burundi est un investissement solide à long terme pour promouvoir le potentiel économique et social du pays", a déclaré le Dr Seth Berkley, PDG de GAVI Alliance.  "Aujourd'hui est un grand jour pour les enfants du Burundi. Le soutien de GAVI pour le vaccin anti- pneumococcique signifie que les enfants pourront bénéficier de ce vaccin puissant et rentable où qu'ils habitent."

La pneumonie tue encore trop d'enfants. Ce nouveau vaccin nous aidera à faire face à cette tragédie et à bâtir un avenir plus sain pour nos enfants.

Dr Sabine Ntakarutimana, ministre burundaise de la Santé

Santé

Un enfant vacciné est en bien meilleure santé et réussit mieux à l'école. De même, un adulte en bonne santé est un travailleur plus productif et une société en bonne santé contribue au dynamisme de la croissance économique.

La vaccination permet de prévenir les décès prématurés, mais aussi de réduire le nombre de consultations cliniques, d'hospitalisations et d'infirmités permanentes. Si elle permet aux parents de dépenser moins d'argent pour soigner leurs enfants malades, elle rend également leur travail plus productif.

Le pionnier

Ces derniers mois, le nouveau vaccin anti-pneumococcique a également été introduit en République centrafricaine, en Gambie, au Cameroun, au Bénin et au Rwanda. Autrement dit, depuis sa première introduction au Nicaragua en décembre 2010, 14 pays en développement au total ont introduit ce vaccin dans leurs programmes de vaccination de routine grâce au soutien de GAVI.

Le déploiement du vaccin anti-pneumococcique dans des pays tels que le Burundi a été rendu possible grâce à un dispositif de financement innovant, appelé Garantie de marché (AMC), dont GAVI a été le pionnier.

L'AMC

Grâce à une enveloppe de 1,5 milliard US$ octroyée par l'Italie, le Royaume-Uni, le Canada, la Fédération de Russie, la Norvège etla Fondation Bill & Melinda Gates, et à l'engagement à hauteur de 1,3 milliard US$ de GAVI, l'AMC a permis d'accélérer la capacité de production des deux fabricants de vaccins recrutés jusqu'ici.

Sans ce dispositif, on estime qu'il faudrait attendre 15 ans avant qu'un vaccin anti-pneumococcique adéquat ne soit introduit dans les pays en développement.

Une fois disponible à grande échelle, le vaccin anti-pneumococcique devrait permettre de sauver sept millions de vies humaines d'ici 2030.

Demandes des médias
Frédérique TISSANDIER

Frédérique Tissandier
GAVI Alliance
+41 79 300 8253
+41 22 909 2968

Demandes de photos et de vidéos

Ilse Viveros Sotomayor
GAVI Alliance

+41 22 909 7193

More on this topic

22 million

Over 22 million infants remain unimmunised in the world each year.

WHO/UNICEF

Autres chiffres...

close icon

modal window here