GAVI Alliance se félicite des conclusions du rapport sur l’évaluation de l’aide multilatérale établi par le DFID

in page functions

Un partenariat public-privé reconnu pour son rôle crucial dans la réduction de la mortalité infantile et la mobilisation des principaux acteurs de la vaccination 

GENÈVE, 1er mars 2011 - GAVI Alliance s'est réjoui des conclusions d'un rapport publié aujourd'hui par le Département pour le développement international du Royaume-Uni (DFID), qui juge le partenariat-public privé hautement performant et crucial pour réduire la mortalité chez les enfants de moins de cinq ans.

Commissionnée par le DFID, cette évaluation visait à apprécier pleinement l'engagement du gouvernement du Royaume-Uni pour maximiser l'impact du travail de coopération au développement des organisations multilatérales comme GAVI Alliance.

L'évaluation de l'aide multilatérale du DFID met en exergue le rôle fondamental de ce partenariat public-privé non seulement dans la création de dispositifs innovants pour financer les initiatives de vaccination, mais aussi la mobilisation des principaux acteurs de la vaccination et des partenaires internationaux du secteur de la santé. Cette évaluation a permis de montrer que « les objectifs stratégiques de GAVI s'alignent clairement sur les priorités définies par le DFID, notamment dans les domaines de la santé et de la lutte contre la pauvreté ».

« GAVI joue un rôle crucial dans la réalisation de l'OMD 4, qui vise à diminuer la mortalité chez les enfants de moins de cinq ans. Dans le cadre de son action, l'Alliance contribue directement à la mise en œuvre des OMD 5 et 6 pour renforcer les systèmes de santé et accélérer les progrès vers la réalisation de l'OMD 1. Le fait que certains de ces OMD apparaissent comme difficilement atteignables renforce la pertinence du plan stratégique GAVI au sein du système de développement international. GAVI a contribué de manière significative au financement accru des campagnes de vaccination et à l'extension de la couverture vaccinale, grâce à l'introduction de vaccins nouveaux et sous-utilisés », selon le rapport.
           
« L'évaluation du DFID vient confirmer que la vaccination infantile aboutit à des résultats mesurables et permet aux donateurs d'optimiser les fonds consacrés à l'aide au développement dans les pays les plus pauvres de la planète », a déclaré Helen Evans, PDG par intérim de GAVI Alliance.

Dans le rapport, la vaccination infantile est décrite comme une intervention efficace et rentable, et les coûts administratifs (qui représentent à peine 4 % du budget total) sont jugés satisfaisants.

Une note élevée a été attribuée à GAVI pour avoir déployé des efforts concrets en vue d'obtenir de meilleurs prix auprès des fabricants de vaccins et l'on s'est accordé à reconnaître que l'influence de GAVI sur le marché de la vaccination avait effectivement permis d'obtenir une baisse importante du prix des vaccins, notant toutefois qu'il a été possible de « négocier à la baisse le prix des vaccins en regroupant les demandes, bien que celles-ci aient été plus faibles que prévu ».

« Le modèle commercial GAVI fonctionne parfaitement mais, en dépit d'une baisse des prix, certes importante, nous ne saurions être pleinement satisfaits tant que les fabricants avec lesquels nous travaillons ne fourniront pas leurs vaccins à des prix encore plus abordables », a indiqué Helen Evans. « En quête permanente d'apprentissage, nous avons par ailleurs noté que cette évaluation avait identifié un certain nombre de domaines dans lesquels nous pourrions améliorer nos performances », a-t-elle ajouté.

Selon le rapport, par exemple, « GAVI a mis en place une structure de gestion transparente et stable des appuis financiers, récemment améliorée et complétée par des mesures de protection (adoption d'une politique de transparence et de responsabilité, renforcement des capacités d'audit), mais une amélioration de la gestion financière s'avère (encore) nécessaire pour soutenir les programmes de financements en espèces ».

L'aide apportée par GAVI se décline majoritairement (85 %) sous forme de dons de vaccins, de matériel de protection et d'autres fournitures. Les programmes de financements en espèces ne représentent en moyenne que 15 % du financement total. Les vaccins présentent un risque faible de vol ou d'utilisation frauduleuse par rapport aux financements en espèces ou autres médicaments pour lesquels il existe un marché parallèle.

Au cours de la dernière décennie, GAVI a mené une enquête sur l'utilisation abusive de crédits versés dans plusieurs pays, dont l'Ouganda en 2009. Quatre hauts fonctionnaires du gouvernement ougandais ont été poursuivis pour fraude et les fonds détournés ont été récupérés dans leur intégralité.

« Nous avons pleinement conscience que les systèmes financiers de certains pays bénéficiant de notre soutien ne sont pas aussi robustes que dans les pays développés - il s'agit d'un problème auquel sont confrontées presque toutes les organisations de développement », a déclaré Helen Evans. « Nous nous devons d'assurer un suivi rigoureux et permanent des fonds GAVI et de suspendre immédiatement le versement des subventions accordées si une utilisation de fonds abusive est suspectée ».

Pendant plus d'une décennie d'activités, GAVI a permis de faire vacciner 288 millions d'enfants et de sauver plus de cinq millions de vies, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé.

Grâce à l'intégralité des fonds collectés, GAVI pourrait vacciner 243 millions d'enfants supplémentaires et sauver près de quatre millions de vies supplémentaires.

Le 13 juin, le gouvernement britannique coorganisera à Londres la conférence des donateurs pour la mobilisation des ressources de GAVI.

Le gouvernement britannique a jusqu'à présent alloué l'équivalent de 380 millions de dollars US de financement direct à GAVI, ainsi que 2,98 milliards de dollars US en faveur de la Facilité internationale de financement pour la vaccination et 485 millions de dollars US au Mécanisme de garantie de marchés pour le vaccin anti-pneumococcique. (taux de change actuel : 1 £ = 1,61 USD)

« Les résultats de cette évaluation sont très enthousiasmants pour GAVI. Ils permettront de renforcer nos efforts de mobilisation en vue de trouver des solutions aux défis sanitaires les plus urgents, et notamment la mortalité infantile, en faisant bénéficier plus largement les enfants des vaccins disponibles », a déclaré Dagfinn Høybråten, Président du Conseil de GAVI Alliance. « Le Conseil de GAVI adresse ses remerciements au gouvernement britannique et au DFID non seulement pour cette évaluation détaillée de nos activités et le soutien financier du Royaume-Uni, mais aussi pour leur vision globale, leur engagement et leurs qualités de leadership dans les programmes d'aide au développement ».

# # #

Rapport d'évaluation du DFID couvrant son partenariat avec GAVI Alliance : http://www.dfid.gov.uk/About-DFID/Who-we-work-with/Multilateral-agencies/Multilateral-Aid-Review-summary---Global-Alliance-for-Vaccines-and-Immunisation-GAVI/

Demandes des médias :
_Default graphic for contact smartform

Rob Kelly
GAVI Alliance
+41 79 745 2031

close icon

modal window here