Équité en matière de santé

in page functions

Plus de 19 millions d’enfants issus des pays les plus pauvres n’ont pas accès aux vaccins essentiels qui sauvent des vies.

Une bonne santé constitue l’un des piliers nécessaires au développement socio-économique.

WHO Children in front of UN car, Ibanda, Uganda

Le droit des enfants à la santé

Si la couverture vaccinale est un indice de respect du droit de l’enfant aux soins de santé de base, la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant ne répond pas aux besoins des enfants dans les pays en développement.

On estime qu’il faut entre 12 et 15 ans pour qu’un nouveau vaccin, après son introduction dans les pays industrialisés, devienne largement disponible dans les pays à faible revenu. Aujourd’hui, plus de 19 millions d’enfants issus des pays les plus pauvres de la planète n’ont toujours pas accès aux vaccins qui sauvent des vies, pourtant administrés et consignés systématiquement sur le carnet de santé dans la plupart des pays industrialisés.

Chaque année, près de 1,7 million d’enfant meurent ainsi de maladies évitables par la vaccination.

« La vie, la survie, le développement maximal, l’accès à la santé et aux services de santé ne sont pas que des besoins fondamentaux de l’enfant et de l’adolescent : il s’agit aussi de droits humains essentiels ».

Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant

Un enfant né dans un pays à faible revenu court 17 fois plus de risques de mourir avant l’âge de cinq ans qu’en enfant né dans un pays à revenu élevé.1

Ces dernières années, avec le soutien de GAVI, les pays à faible revenu ont commencé à combler certains manques importants dans leurs calendriers de vaccination. Néanmoins, des millions d’enfants dans le monde n’ont toujours pas accès aux vaccins essentiels qui sauvent des vies. Sur les 136 millions de nourrissons (survivants) nés dans le monde en 2010 :

  • 44 millions d’enfants (30 %) n’ont pas été vaccinés contre l’hépatite B ;
  • 81 millions d’enfants (60 %) n’ont pas été vaccinés contre l’Haemophilus influenzae de type b (Hib) ;
  • 121 millions d’enfants (89 %) n’ont pas reçu le vaccin conjugué antipneumococcique ;
  • 119 millions d’enfants (91 %) n’ont pas reçu le vaccin antirotavirus.2, 3, 4

Accès équitable à la vaccination

Investir dans l’accès équitable à la vaccination est le meilleur moyen d’accélérer les progrès vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) 4, 5 et 6 – et être en bonne santé est une condition préalable à la croissance socio-économique.

Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ciblant un accès plus rapide aux vaccins

OMD 4 – Réduire la mortalité infantile : les vaccins ont contribué à réduire de 30 % la mortalité infantile depuis 1990
OMD 5 – Améliorer la santé maternelle : le vaccin contre le tétanos maternel et néonatal, par exemple, protège la mère et son bébé
OMD 6 – Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies : vacciner les adultes et les enfants séropositifs permet de les protéger contre la pneumonie, la diarrhée et d’autres maladies.

Ce n’est pas un hasard si les inégalités en matière de santé sont emblématiques des disparités économiques dans le monde (voir tableau). Un bon état de santé contribue au développement économique et social, lequel permet aux individus de réaliser pleinement leur potentiel en tant que membres actifs et productifs de la société. Cela incite également à investir dans le capital humain, car les investisseurs fuient les environnements où la main d’œuvre supporte une charge de morbidité élevée.4

En 2008, quelques-uns des plus éminents experts du monde en économie du développement ont identifié six questions liées à la santé dans leur liste des dix principales mesures les plus rentables pour améliorer le bien-être dans le monde.5

« L’amélioration de la santé des pauvres est une fin en soi, un objectif fondamental du développement économique, mais c’est aussi un moyen de réaliser les autres objectifs du développement relatifs à la lutte contre la pauvreté », a déclaré le Dr Gro Harlem Brundtland, ancienne directrice générale de l’OMS et première présidente du Conseil d’administration de GAVI.

   Maladie Taux moyen de décès pour 100,000Rapport PFR/ PRE
 

Pays à faible revenu

Pays à revenu élevé

 
1. Infection à Hib
(chez les enfants de moins de 5 ans)6
14246237
2. Diarrhée à rotavirus
(chez les enfants de moins de 5 ans)7
177015118
3. Infection à pneumocoque
(chez les enfants de moins de 5 ans)8
32883789
4. VIH/sida911972157
5. Tuberculose104601629

1 Division de la population du Département des Affaires économiques et sociales des Nations Unies. Révision 2008 des Perspectives de la population mondiale [CD-ROM]. Mai 2009.

2 Ecole de santé publique Johns Hopkins, rapport sur l’Initiative pour l’introduction accélérée des vaccins [consulté en mars 2011].

3 Division de la population du Département des Affaires économiques et sociales des Nations Unies. Révision 2008 des Perspectives de la population mondiale [CD-ROM]. Mai 2009.

4 Organisation mondiale de la Santé. Système de surveillance des maladies évitables par la vaccination. Rapport mondial 2010.

5 S Lawson, DB Douglas. La santé offre la richesse. Goldman Sachs, Global Markets Institute. 3 décembre 2009 [consulté le 1er février 2010]

6 Le Consensus de Copenhague [Internet]. Frederiksberg, Danemark ; 2008 [consulté le 1er février 2010]; Les résultats du Consensus de Copenhague de 2008. Disponible sur : http://www.copenhagenconsensus.com

7 Organisation mondiale de la Santé. Estimation du nombre de décès imputables aux infections à Hib et à pneumocoque chez les enfants de moins de cinq ans. Septembre 2009 [consulté en février 2010]. Disponible sur : http://www.who.int/ immunization_monitoring/burden/Pneumo_hib_estimates/en/index.html

8 Organisation mondiale de la Santé. Estimation du nombre de décès imputables au rotavirus chez les enfants de moins de cinq ans : 527 000 en 2004. 31 mars 2006 [consulté en janvier 2010]. Disponible sur : http://www.who.int/ immunization_monitoring/burden/rotavirus_estimates/en/index.html

9 Organisation mondiale de la Santé. Estimation du nombre de décès imputables aux infections à Hib et à pneumocoques chez les enfants de moins de cinq ans. Septembre 2009 [consulté en février 2010]. Disponible sur : http://www.who.int/ immunization_monitoring/burden/Pneumo_hib_estimates/en/index.html

10 Organisation mondiale de la Santé. Estimations par pays de la charge mondiale de morbidité imputable aux maladies et aux traumatismes. [consulté en février 2009]. Disponible sur : http://www.who.int/healthinfo/global_ burden_disease/estimates_country/en/index.html

close icon

modal window here