GAVI Alliance reconnaissante envers la France et la Fondation Bill & Melinda Gates

in page functions

GAVI Alliance salue l’annonce de la poursuite de l’implication commune de la France et de la fondation Bill & Melinda Gates dans son action

Genève, 4 avril 2014 – GAVI Alliance se réjouit de l’annonce par la Présidence de la République française de la poursuite de l’implication commune de la France et de la fondation Bill & Melinda Gates en faveur de GAVI Alliance, après la rencontre entre François Hollande, Président de la République française et Bill Gates, co-président de la Fondation Bill & Melinda Gates.

« Nous sommes reconnaissants envers la France et la fondation Bill & Melinda Gates pour cet engagement » a estimé le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI Alliance. « La vaccination est aujourd’hui l’un des meilleurs investissements possibles en matière de développement et de santé publique. Depuis 2000, grâce au soutien généreux des donateurs dont la France, quatrième donateur souverain et de la Fondation Bill & Melinda Gates, les partenaires de GAVI Alliance ont contribué à sauver 6 millions de vies et à vacciner 440 millions d’enfants. »

Au cours de cet entretien, selon le communiqué de presse de l’Elysée, la France et la Fondation Bill & Melinda Gates ont souligné la nécessité de recourir à des financements innovants pour le développement  et sont convenus de renforcer leur coopération dans différentes instances internationales par des projets concrets, notamment en Afrique.

« Malgré un contexte économique et budgétaire difficile, il ne faut pas relâcher les efforts pour  pérenniser les bienfaits de la vaccination dans les pays en développement » a ajouté le Dr Seth Berkley. « Nous risquons de perdre les gains réalisés jusqu’ici. Nous devons donc intensifier nos efforts sur la base des progrès accomplis pour combattre les maladies infantiles les plus meurtrières que l’on peut éviter par la vaccination. »

En mai prochain, GAVI Alliance présentera une évaluation de ses besoins de financement pour la période stratégique 2016-2020. Il est essentiel d’investir dans la vaccination pour atteindre l’objectif de la Banque mondiale qui consiste à éradiquer l’extrême pauvreté d’ici 2030, ainsi que les objectifs du Millénaire pour le développement. 1,5 million d’enfants de moins de cinq ans meurent chaque année dans les pays pauvres, de maladies que l’on peut éviter par la vaccination. 

close icon

modal window here